Contenu

8 mars 2019 - Journée internationale des droits des femmes

 

Un engagement des services de l’État à La Réunion pour l’Égalité femmes-hommes :

Le 8 mars est l’occasion de rappeler que l’égalité entre les femmes et les hommes concerne toutes les sphères de la société et doit être pensée comme une problématique transversale. Le préfet de La Réunion réaffirmera au cours de cette journée sa volonté de faire de l’action publique un levier pour la progression de l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Quatre temps forts marqueront l’implication de l’État :

  • Le 7 mars à 8h30 : une conférence inversée sur le thème « mères isolées-familles monoparentales » se tiendra dans les locaux de l’IAE à Saint-Denis. Cette conférence fait suite à l’invitation de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, à investir ce sujet dans le cadre du Grand débat national. Les mères isolées et familles monoparentales prendront ainsi la parole lors de cette matinée pour s’exprimer directement sur leur situation, devant un parterre d’experts à même de répondre à leurs interrogations. Ce temps fort d’expression pour ces « femmes de l’ombre » a été préparé par les associations locales Inseranoo , FTM, Chancégal, l’AREP et AFECT lors des cinq ateliers participatifs entre le 13 et le 26 février 2019.
  • Le 7 mars à 9h00 à l’IAE : en ouverture de la conférence inversée, l’INSEE présentera une étude sur la situation des femmes face à la pauvreté à La Réunion. Cette étude fait le point sur la précarité économique des mères isolées et des familles monoparentales majoritairement dirigées par des femmes.
  • Le 8 mars de 9h15 à 11h00 dans les salons de la préfecture : une présentation des premiers résultats de l’enquête Virage (violences et rapports de genre) à La Réunion réalisée par l’institut national d’études démographiques (INED). Cette étude constitue la première investigation d’ampleur sur le sujet à La Réunion depuis l’enquête sur les violences faites aux femmes (ENVEFF) réalisée en 2002. Elle permettra d’objectiver les violences psychologiques, physiques et sexuelles vécues dans les sphères familiales, conjugales, dans l’emploi et dans l’espace public.
  • Le 8 mars à partir de 14h30 à l’université : la remise du prix de la Mixité, édition 2018-2019. Initié en 2015 par la délégation régionale aux droits des femmes, sous l’égide du préfet, ce concours organisé par l’association Chancégal vise à promouvoir le choix de métiers souvent conditionné par le genre et à prolonger l’engagement de tous en faveur de la mixité des filières de formation professionnelle à La Réunion. Cette année encore, de nombreux partenaires se sont associés à cette initiative.

L’accès aux droits des femmes exige une mobilisation de tous et de toutes

La délégation aux droits des femmes et à l’égalité relaie les diverses manifestations qui se dérouleront dans l’île du 1er au 14 mars grâce à la mobilisation des collectivités, des institutions et des associations (tableau récapitulatif des manifestations joint). Ces manifestations seront l’occasion de nous interroger, une nouvelle fois, sur la place donnée aux femmes dans notre société et le regard porté sur elles ; de mettre en lumière les initiatives menées pour faire avancer l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Des expositions, forums, projections de films, portes ouvertes, animations culturelles, atelier et visites thématiques permettront d’attirer notre attention sur le quotidien des femmes réunionnaises : le chemin qu’il reste à faire, la persistance de certaines problématiques, les démarches positives qui contribuent à une évolution vers l’égalité.

Consultez le Programme des manifestations à La Réunion - 8mars 2019 - journée des droits des femmes (format pdf - 177.1 ko - 04/03/2019)

L’Égalité femmes-hommes, priorité du quinquennat
Lors de son discours à l’Élysée le 25 novembre 2017, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le Président de la République a proclamé l’égalité femmes-hommes grande cause du quinquennat. Suite à cet engagement, de nombreuses initiatives se sont concrétisées : promulgation d’une loi portant sur la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, création d’une plateforme de signalement pour faciliter les dépôts de plainte, obligation pour les entreprises de calculer l’écart salarial entre les femmes et les hommes et de parvenir à l’égalité d’ici trois ans…