Contenu

Appels à projets PIA 3 action "Projets d’innovation"

 

L’Etat met en œuvre un Programme d’Investissement d’Avenir pour soutenir, aux côtés des Régions, le développement de l’innovation et ainsi favoriser la croissance et la compétitivité de l’économie française. Les financements mobilisés à parité entre l’Etat (via le programme d’investissements d’avenir) et la Région Réunion, sont mis en œuvre par Bpifrance, opérateur de ce volet.

Ce nouveau dispositif organisé sous la forme de deux appels à projets :

1 – Appel à projets innovants - De 100 000 à 500 000 euros de financement destiné au développement d’innovations dans les entreprises de la région Réunion

L’appel à projets est ouvert du lundi 17 juin jusqu’au vendredi 30 août 2019, la date de dépôt du dossier faisant foi. Les dossiers doivent être déposés sur le site : http://pia3.regionreunion.com.

Cette action vise à favoriser ou accélérer l’émergence d’entreprises, leader dans leur domaine, et pouvant prétendre à une envergure nationale ou mieux !

Les projets soutenus, en subvention ou en avances remboursables, doivent être portés par des entreprises du territoire régional.

2- Appel à projets d’accompagnement et de transformation des filières - De 500 000 euros à 2 millions d’euros de financement destiné à renforcer la compétitivité des filières stratégiques.

L’appel à projets est ouvert du lundi 17 juin jusqu’au vendredi 30 août 2019, la date de dépôt du dossier faisant foi. Les dossiers doivent être déposés sur le site : http://pia3.regionreunion.com.

Cette action vise à renforcer la compétitivité des filières stratégiques française en permettant le recours à des moyens de production ou des infrastructures de recherche partagés, l’échange de données et d’informations, le partage des visions technologiques et de marché ainsi que l’initiation de démarches commerciales partagées.

Les projets soutenus, en subvention ou en avances remboursables, doivent démontrer un apport concret et déterminant à une filière industrielle et à sa structuration, en bénéficiant notamment à plusieurs petites et moyennes entreprises (PME) ou entreprises de taille intermédiaire indépendantes (ETI) issues de cette filière. Ils doivent démontrer, à terme, une autonomie financière vis-à-vis du soutien public.