Contenu

Bilan de la convention régionale « Respect et égalité entre les filles et les garçons, de l’Ecole à l’Université » (...)

 

Dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles et la sensibilisation à l’égalité des genres, l’éducation joue un rôle primordial. En effet, le système éducatif et universitaire participe – souvent involontairement – à la production et la reproduction des stéréotypes de genre et des inégalités femmes-hommes. Ces stéréotypes peuvent être déterminants dans les choix d’orientation scolaire ou professionnelle d’un individu et plus globalement dans les représentations des rapports femmes-hommes dans la société. Sensibiliser, former à la thématique de l’égalité femmes-hommes est nécessaire pour modifier les représentations et les habitudes bien ancrées et déconstruire les idées préconçues présentes dans toutes les sphères, personnelle, professionnelle et politique.

La rentrée de septembre 2017 était la troisième depuis la signature de la convention régionale « Respect et égalité entre les filles et les garçons, de l’École à l’Université » le 27 février 2015 entre la Préfecture, l’Université et le Rectorat. Cette convention constitue la déclinaison locale de la Convention interministérielle 2013-2018 pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif et universitaire. Elle propose un cadre pour la période 2015-2018 pour mettre en place des actions articulées autour de trois axes :

  • acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes ;
  • renforcer l’éducation au respect mutuel ;
  • s’engager pour une plus grande mixité dans les filières de formation à tous les niveaux d’études.

Cette démarche, à la fois partenariale et transversale, associe les services publics, les différents niveaux d’enseignement – de la maternelle à l’université – ainsi que les partenaires du monde économique et associatif. Toute la communauté éducative, y compris les parents, est impliquée dans la réalisation des objectifs de cette convention.