Contenu

Comité Départemental de Services aux Familles

 

Le Schéma Départemental des Services aux Familles 2019-2022 est désormais animé par un Comité Départemental de Services aux Familles (CDSF) présidé par le Préfet.
Ce dernier, préfiguré en septembre 2021 à Saint-Benoît, avec la participation à distance du secrétaire d’État à l’enfance et à la famille, Adrien Taquet, a été installé ce 15 mars 2022.

Le comité de ce jour a été également l’occasion de réaliser un bilan des actions déjà réalisées par l’ensemble des partenaires en faveur des familles, depuis la grossesse jusqu’aux 25 ans de l’enfant, dans le respect des droits et besoins des enfants et de leurs parents, mais également de dresser les orientations de la prochaine période.

Composition du CDSF

Le Préfet assure la présidence du CDSF.
La vice-présidence est assurée par le Président du Conseil départemental, le Président du Conseil d’administration de la Caisse d’allocations familiales, un représentant des communes et intercommunalités, ainsi que la Rectrice d’Académie.
Le CDSF est par ailleurs composé de représentants des collectivités territoriales, des services de l’Etat (DAC Réunion, DRAJES…), des associations signataires du SDSF représentant les gestionnaires, des professionnels et des usagers concernés par les services aux familles.


Agir ensemble pour toutes les familles et accompagner les territoires

Instance de réflexion, de conseil, de proposition et de suivi concernant toutes questions relatives à l’organisation, au fonctionnement, au maintien et au développement des services aux familles, le CDSF travaille au sein de 4 commissions : enfance, petite enfance, jeunesse, cohésion sociale pour faciliter le développement des services aux familles et la mutualisation des ressources.

Ces orientations sont mises en œuvre de façon adaptée sur les différents territoires, notamment au travers des Conventions Territoriales Globales (CTG) conclues entre la Caf et les communes qui couvrent à ce jour plus de 75% de la population.

Bilan 2021 – La dynamique engagée et les premiers résultats

Le développement de l’offre est notable grâce à un important partenariat sur les territoires.

Sur le volet « petite enfance »
-  Une hausse du nombre de solutions de mode de garde : 246 nouvelles places de crèches, 254 nouvelles places en Maisons d’assistant(e)s maternel(le)s ;
-  La mise en place de solutions innovantes pour l’accueil pour tous : création d’un pôle ressources handicap avec l’ALEFPA pour l’accueil attentionné des enfants en situation de handicap, création de 11 Bébébus itinérants, poursuite du développement des classes passerelles (accueil progressif et adapté des enfants en milieu scolaire à partir de 2 ans) ;
-  La labellisation de 19 crèches à vocation d’insertion professionnelle (AVIP) qui permettent de favoriser l’insertion professionnelle des parents par la réservation de places.

Sur le volet « enfance »
-  Un dynamisme renouvelé autour des projets éducatifs de territoire (PEDT), outil de collaboration locale qui peut rassembler à l’initiative de la collectivité territoriale l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l’éducation ;
-  La formation des professionnels à l’accueil collectif de mineurs : 240 stagiaires formés au cours de 27 sessions de formation ;
-  Le doublement des espaces de rencontres et de médiation familiale, désormais au nombre de 4, dans le cadre d’un « parcours séparation » et de la généralisation du service public des pensions alimentaires.

Sur le volet « jeunesse »
-  Un essor du dispositif promeneurs du Net qui écoutent, informent, accompagnent, conseillent et préviennent, en créant des liens avec les jeunes sur les réseaux sociaux. Ce dispositif, coordonné par le CRIJ Réunion, compte désormais 22 promeneurs du Net dont 11 nouveaux en 2021, répartis dans 16 structures sur le territoire ;
-  La création d’accueil des jeunes, avec deux structures labellisées sur le territoire pour des accueils de loisirs avec des projets en direction de la jeunesse ;
-  Le lancement d’un dialogue structuré territorial (DST) des jeunes, copiloté par la DRAJES et le CRAJEP et qui a permis la formation de 20 stagiaires dans le but de coconstruire avec les décideurs les politiques publiques en faveur de la jeunesse sur le territoire de La Réunion.

Sur le volet « cohésion sociale »
-  Le renforcement du réseau d’animation de la vie sociale avec la création de 2 nouveaux centres sociaux et la préfiguration de 6 futurs centres ;
-  Des actions de lutte contre l’exclusion et de prévention des violences intra familiales par la réalisation de permanences dans les supermarchés par le Réseau VIF ;
-  La création de 3 nouvelles épiceries sociales et solidaires.

Les orientations stratégiques 2022

Dans le prolongement de l’année écoulée, le CDSF s’attachera à ce que soient offerts aux familles au sein de chaque commune de l’île des services diversifiés, accessibles, et qualitatifs.

Ces services porteront notamment sur les axes suivants :
-  Offrir des solutions aux familles pour tous les enfants ;
-  Agir pour l’égalité des chances et la mixité sociale ;
-  Favoriser l’insertion sociale et professionnelle durable ;
-  Promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les actions « phares » arrêtées pour l’année 2022 sont les suivantes :

-  Le déploiement et la pérennisation des classes passerelles ;
-  Le lancement d’un appel à projets sur le développement des crèches d’entreprise ;
-  Le développement du tourisme social et solidaire ;
-  Le lancement d’un appel à projets pour la rénovation du Village des Sources à Cilaos ;
-  Le soutien de la diversification de l’offre de vacances enfance-jeunesse-familles ;
-  L’offre de solutions de loisirs adaptée pour tous les jeunes ;
-  Le développement d’actions portées par les jeunes ;
-  L’expérimentation d’appel à projets « bourses jeunes » ;
-  Le lancement d’un fonds d’amorçage de projets jeunes piloté par la CAF, avec 200 projets jeunes via les centres sociaux, les espaces de vie sociale et les structures soutenues par la prestation de service jeunes.