Points de situation

Contenu

Covid-19 à La Réunion La situation sanitaire poursuit son amélioration

 

Sur les 7 derniers jours, les principaux indicateurs montrent une légère baisse. Depuis 10 semaines maintenant, l’amélioration de la situation sanitaire se confirme dans l’île.

Le nombre de cas diminue légèrement avec un taux d’incidence à 27,3/100 000 habitants (contre 28,2 la semaine précédente) et un taux de positivité sur l’ensemble des personnes testées à 0,6%. Les hospitalisations et l’activité en réanimation pour les patients Covid-19 se stabilisent.

Toutefois, le virus circule toujours et notamment le variant Delta qui reste prédominant. Cette semaine, une augmentation du taux d’incidence est observée dans les tranches d’âge 25-34 ans et chez les plus de 45 ans et 2 décès liés à la Covid-19 sont à déplorer.

A ce jour, seulement 68,2 % des personnes éligibles (plus de 12 ans) disposent d’un schéma vaccinal complet. Dans le contexte de la levée de l’état d’urgence sanitaire et des vacances scolaires, il est primordial pour chacun de poursuivre les mesures de prévention et de protection afin de limiter la circulation du virus et éviter tout rebond épidémique : se faire vacciner, appliquer scrupuleusement les gestes barrières, se faire dépister en cas de symptômes et si on est contact et participer au contact-tracing.

 
Situation sanitaire

La Préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce 19 octobre le décès, intervenu au cours des 7 derniers jours, de deux patients originaires de La Réunion, âgés entre 65 et 74 ans. Tous deux présentaient des comorbidités et n’étaient pas vaccinés.

Du 9 octobre au 15 octobre, 234 cas ont été recensés en 7 jours. Le taux de positivité est en légère baisse à 0,6 % (0,7 % la semaine précédente). Le taux d’incidence hebdomadaire poursuit également sa baisse et s’établit à 27,3 / 100 000 habitants (28,2 la semaine précédente). Sur la semaine 36 395 tests ont été réalisés (en hausse).

Parmi les 234 nouveaux cas de la période :
• 221 cas sont classés autochtones,
• 13 cas sont classés importés.

Compte tenu des 53 696 guérisons et des 372 décès depuis le début de la crise sanitaire, 370 cas sont encore actifs à ce jour.

54 438 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

Recherche de mutations Covid-19
Du 9 octobre au 15 octobre, 162 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation :
128 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 79 % contre 82 % la semaine précédente.

Le variant Delta (indien) représente la quasi-totalité des mutations détectées, devant le variant Beta (sud-africain) qui reste encore présent dans des proportions faibles.

Point sur les clusters

Au 19 octobre 2021, 6 clusters sont actifs et 490 ont été clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note 3 clusters à criticité modérée à Saint-Denis (1) et à Saint-Paul (2). Aucun cluster à criticité élevée n’a été observé cette semaine.

Concernant les autres indicateurs
Le taux d’incidence est en baisse dans les tranches d’âge suivantes :
• chez les 0-14 ans : - 29,5 %
• chez les 15-24 ans : - 39,9 %
• chez les 35-44 ans : - 10,6%

Cependant, il est en hausse :
• chez les 25-34 ans : + 7,6 %
• chez les 45-64 ans : + 23,5 %
• chez les plus de 65 ans : + 115,1 %
• chez les plus de 75 ans : +116,5 %

Au 15 octobre 2021, 7 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 82 lits de réanimation installés à La Réunion.

Vaccination : plus de 952 000 injections depuis le début de la campagne

Du 11 au 17 octobre, près de 14 700 injections ont été effectuées.
Le nombre de premières injections connait une légère augmentation cette semaine.

A ce jour, 504 230 personnes ont reçu au moins une injection.

71,8 % de la population éligible (de plus de 12 ans) est engagée dans un parcours vaccinal (ou 58,9 % de la population totale),

68,2 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet (ou 56 % de la population totale)

L’amélioration de la situation sanitaire se confirme encore ces derniers jours. Néanmoins, le taux de vaccination reste toujours insuffisant. Afin d’éviter un rebond épidémique, il convient de poursuivre les gestes barrières, de se vacciner sans plus attendre, de se faire tester et de s’isoler en cas de symptômes ou si l’on est personne contact.
La préfecture et l’ARS rappellent la nécessité de :

• respecter les gestes barrières

• se prêter au dépistage au moindre symptôme

• respecter l’isolement strict prescrit pour éviter une diffusion du virus et de ses variants :
o au moins 10 jours lorsqu’on est contaminé par la Covid-19,
o au moins 7 jours si l’on est cas contact.

• ne plus retarder sa vaccination ou attendre 2 mois si l’on a été contaminé :
o 2 doses pour le vaccin Pfizer (ou 3 pour certaines personnes sur avis de leur médecin)
o et une seule dose pour le vaccin Janssen.

 respecter le délai d’injection de la 2ème dose du vaccin Pfizer de 3 semaines à compter de la 1ère injection.

 les personnes concernées sont invitées à réaliser leur dose de rappel de façon à
réactiver leur immunité et ainsi à maintenir un bon niveau de protection :
• les personnes de plus de 65 ans,
• les personnes présentant des comorbidités à risque de formes graves,
• les personnes sévèrement immunodéprimées
• les personnes ayant été vaccinées avec le Janssen
• les soignants : professionnels du secteur de la santé et du secteur médico-social
en contact avec les patients, professionnels du transport sanitaire.
• l’entourage des personnes immunodéprimés (personnes de plus de 18 ans).