Contenu

Cyclone Batsirai - phase de sauvegarde - Une période dangereuse de préparation du retour progressif

 

Déclenchement de la phase de sauvegarde du dispositif spécifique ORSEC* Cyclones le 04 février 2022 à 09h00
Une période dangereuse de préparation du retour progressif à la normale

 

Le préfet de La Réunion a décidé de lever l’alerte « rouge » du dispositif spécifique ORSEC* Cyclones à compter de ce vendredi 04 fevrier 2022 à 09 heures. Lever l’alerte Rouge ne veut pas dire retour à la normale.
En raison des conditions météorologiques encore dégradées toute la journée et des conséquences du passage du cyclone qui présentent des dangers, la phase de sauvegarde du dispositif spécifique ORSEC* Cyclones est déclenchée.

Le préfet de la Réunion rappelle solennellement l’impérieuse nécessité de respecter rigoureusement les consignes de sécurité et les principes de prudence pendant cette période dangereuse de retour progressif à la normale.


Risques liés aux précipitations

L’île pourra encore connaître des précipitations significatives au cours des prochains jours, qui grossiront encore les cours d’eau et les ravines. A ce jour, 10 cours d’eau sont placés en vigilance JAUNE et la Rivière Langevin est placée en vigilance ORANGE. Ces apports d’eau considérables ont un impact direct sur la praticabilité du réseau routier (submersion des radiers, éboulis, encombrements). Cette situation complique le travail des équipes chargées de remettre en état les réseaux d’électricité, de communications et de distribution d’eau potable.


Risques liés aux vents fort et à la houle

Le littoral nord et le littoral nord-ouest restent placés en vigilance vague submersion.
Le nord-ouest du département et le secteur des plaines resteront concernés par des vents forts qui redescendront sous les 100 km/h en cours de journée.

Les mesures de sécurité immédiates prises dans le cadre de cette phase de sauvegarde cyclonique sont les suivantes :
- les établissements scolaires et universitaires : en accord avec l’autorité académique, ils resteront fermés vendredi 4 février et samedi 5 février 2022 ;
- réseau routier : de nombreuses routes nationales et départementales sont actuellement fermées. Des missions techniques de reconnaissance et de déblaiement des voies sont en cours.
Les directions des routes du Conseil régional et du Conseil départemental, présenteront des données actualisées de la praticabilité des axes routiers. Les usagers sont invités à se tenir informés.
La route du littoral (RN1), la route de Cilaos (RN5) et la route de la Montagne entre Saint-Denis et La Possession seront fermées toute la journée du vendredi 4 février 2022.

La prudence reste de mise et les déplacements fortement déconseillés. Les usagers doivent limiter leurs déplacements dans toute la mesure du possible jusqu’au retour à des conditions normales de circulation et réduire leur vitesse.


- L’aéroport Réunion Roland Garros ouvrira à 10h ce vendredi 4 février 2022. Les vols pourront reprendre ce jour. Les personnes concernées sont invitées à se renseigner auprès de leur compagnie aérienne pour toute information.

- Le télétravail préconisé dans le cadre du contexte sanitaire reste fortement encouragé pendant toute la période de sauvegarde.



Consignes de sécurité à la population :


- Se tenir informé de la situation et des conséquences du passage du cyclone ;
- Rester prudent en sortant de l’endroit où vous étiez abrité ;
- A l’extérieur, ne pas toucher aux fils électriques tombés à terre. Les signaler aux agents d’EDF qui feront le nécessaire ;
- La population est invitée à limiter ses déplacements en véhicule au strict nécessaire ;
- En cas de nécessité de déplacement, se renseigner sur l’état du réseau routier avant de prendre votre véhicule, s’assurer que la circulation est autorisée et réduire sa vitesse,
- Ne pas s’approcher des radiers submergés, ni des ravines et des lits des rivières en crue ;
- Ne pas s’approcher du bord de mer ;
- Ne pas gêner le travail des équipes d’intervention et de secours et ne pas encombrer les voies de circulation ;
- Vérifier la qualité de l’eau avant de la consommer ainsi que les aliments du réfrigérateur. L’eau du robinet peut rester impropre à la consommation plusieurs jours après l’arrêt des pluies. En conséquence, il est impératif de la faire bouillir pendant 3 minutes avant de la boire et de privilégier l’eau en bouteille ;
- Ne pas encombrer les lignes téléphoniques sauf urgence ;
- Ne pas encombrer le standard des différents services (pompiers, EDF, opérateurs téléphoniques, services d’eau potable ou d’assainissement). Si un incident a été rapporté, le message a été enregistré et noté. Un deuxième appel ne fait qu’encombrer les réseaux et empêche d’autres appels ;
- Ne pas contribuer à la propagation des fausses rumeurs ;
- Chez vous, essayez d’établir un bilan des dégâts autour de votre habitation en restant très prudent ; :
1) Consolidez et réparez votre habitation sans prendre de risque ;
2) Restez éloigné des points bas, des cours d’eau et des pentes abruptes ;
3) Dégagez les alentours de votre habitation et déblayez les abords prudemment ;
4) Ne touchez pas les fils électriques et téléphoniques rompus et tombés à terre ;
5) Assistez vos voisins et prévenez les secours en cas de besoin.




Rappel sur le droit de salariés en cas d’intempéries ou de catastrophe naturelle
(service-public.fr : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F17047
Le salarié placé dans l’impossibilité de se rendre au travail ou d’arriver à l’heure en raison d’une intempérie ne peut pas être sanctionné par son employeur. S’agissant d’un cas de force majeure, son absence ou son retard n’est pas constitutif d’une faute. L’employeur n’est pas obligé de rémunérer le temps d’absence du salarié. Cependant, une convention ou un accord collectif peut prévoir des dispositions plus favorables en matière de maintien de la rémunération. Le montant retenu sur la paye du salarié doit être strictement proportionnel à la durée de l’absence. Pour éviter ou réduire la perte de salaire, l’employeur dispose de plusieurs solutions : recourir au télétravail, récupérer les heures d’absence, imputer l’absence sur ses congés payés.