Épidémie de dengue en cours à La Réunion

Contenu

Dengue à La Réunion : le préfet salue l’engagement exceptionnel des sapeurs-pompiers du SDIS 974

 

Du 17 au 23 juin 2019, 107 cas ont été confirmés. Comme constaté depuis plusieurs semaines, le nombre de cas de dengue déclarés continue de diminuer. Le niveau d’activité est à présent similaire à celui de l’année dernière à la même époque, mais contrairement à 2018, la dispersion des cas est bien plus importante.

Pour lutter contre l’épidémie, 80 pompiers volontaires du service départemental d’incendie et de secours de La Réunion (SDIS 974) sont venus renforcer, depuis mars 2018, les équipes de la lutte anti-vectorielle de l’ARS Océan Indien. Leur mission a pris fin la semaine dernière, mais la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux (ARS, communes et intercommunalités) se poursuit sur le terrain pour lutter contre la propagation des moustiques.

Le préfet de La Réunion salue l’engagement exceptionnel des sapeurs-pompiers du SDIS 974 qui a permis de limiter la diffusion du virus de la dengue.


Situation épidémiologique au 2 juillet 2019

(données de la Cire OI, Santé Publique France)

La décroissance de la courbe épidémique est marquée et se confirme encore cette semaine. Elle est visible sur tous les secteurs et plus ou moins rapide selon les communes. L’ensemble de l’île reste malgré tout concerné par la circulation virale.
Dans le Sud, Saint-Pierre et Saint-Joseph restent les foyers les plus actifs.
Dans l’Ouest, Saint-Paul et La Possession restent les communes les plus touchées.
Les communes du Nord voient leur nombre de cas se stabiliser. L’activité concerne avant tout le centre de Saint-Denis et la Bretagne.
Dans l’Est, la persistance des cas concerne Saint-André.



DEPUIS LE DÉBUT DE L’ÉPIDÉMIE
  • Plus de 23 000 cas autochtones confirmés (soit plus de 17 000 cas depuis le 01/01/2019)
  • 779 hospitalisations (dont 623 hospitalisations depuis le 01/01/2019)
  • 2 295 passages aux urgences (dont 1 820 passages aux urgences depuis le 01/01/2019)
  • Plus de 73 000 cas cliniquement évocateurs (dont plus de 46 000 cas depuis le 01/01/2019)
  • 15 décès, dont 8 directement liés à la dengue. (Depuis le 01/01/2019 : 9 décès, dont 5 directement liés à la dengue).


Un engagement exceptionnel des sapeurs-pompiers du SDIS 974

Premier partenaire extérieur à venir renforcer sur le terrain les effectifs de l’ARS Océan Indien, le SDIS 974 est engagé dans la lutte contre la dengue depuis le 27 mars 2018 (date de passage en niveau 3 du dispositif ORSEC).


>> Leurs missions

Durant plus d’une année, les sapeurs-pompiers du SDIS 974 ont appuyé les équipes du service LAV de l’ARS Océan Indien en intervenant au plus vite sur les foyers naissants de dengue, ainsi que sur des périmètres élargis autour des cas signalés. Ces interventions rapides ont permis de limiter la diffusion du virus et de contribuer de manière efficace à la stratégie globale de lutte anti vectorielle à La Réunion.
Identiques à celles menées par l’ARS OI, leurs missions ont consisté à :
• informer et sensibiliser la population aux gestes de prévention ;
• supprimer tout ce qui peut contenir de l’eau (gîtes larvaires) dans les cours et les jardins ;
• éliminer les moustiques adultes susceptibles de transmettre la dengue à travers la réalisation de traitements insecticides de jour dans les zones les plus impactées.
Formés et équipés par les agents de l’ARS, c’est au cœur des foyers du Sud que ces pompiers se sont le plus impliqués. Avec la diminution du nombre de cas de dengue, leur engagement a pris fin le 30 juin 2019.


>> L’engagement du SDIS en chiffres :
  • plus de 80 pompiers volontaires impliqués sur la mission
  • jusqu’à 50 pompiers volontaires par jour sur le terrain
  • 2100 zones d’interventions traitées,
  • près de 27 000 maisons visitées (soit 600 contrôlées quotidiennement).


communiqué de presse du 2/07/2019 - Epidémie de dengue à La Réunion (format pdf - 73.4 ko - 02/07/2019)