Contenu

Feux de forêt : les prévenir et s’en protéger

 

99 % des départs de feux sont d’origine anthropique
L’activité humaine est la principale cause de déclenchement d’incendies, que ce soit du fait d’une activité économique (chantiers de BTP, activités agricoles, dilatation des câbles électriques…) ou bien d’une activité du quotidien (mégots de cigarettes, barbecues ou feux de camps, incendie de véhicules ou de poubelle…).
1 feu sur 2 d’origine anthropique est due à des imprudences ou des comportements dangereux (ex. feux de bivouacs). Ces imprudences sont aussi bien le fait des touristes que des locaux.
La prévention du risque incendie passe avant tout par des comportements responsables des usagers des milieux naturels.

 

Bien que des acteurs locaux, très impliqués, mènent des actions de prévention récurrentes toute l’année, certains conseils et bons comportements méritent encore d’être diffusés et rappelés.

C’est pourquoi le ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, relance une campagne nationale de sensibilisation et de prévention du risque incendie.

Le but est de diffuser les conseils à suivre face au risque de feux de forêt, tant pour veiller à ne pas être la cause d’un départ de feu que pour s’en protéger.

Tous concernés pour ne pas déclencher les feux de forêt" :

1. Aux abords des forêts : n’allumez ni feu, ni barbecue en dehors des places à feux ;
2. Ne jetez jamais vos mégots en forêt ou par la fenêtre de votre voiture ;
3. Ne réalisez pas de travaux avec des matériels susceptibles de déclencher un feu (disqueuse, soudure…) les jours de fort risque d’incendie (vent, température élevée et sécheresse) ;
4. Ne stockez pas vos combustibles (bois, fuel, réserve de gaz) contre votre maison ;
5. Si vous êtes témoin d’un début d’incendie, prévenez le 18, le 112 ou le 114 (appel d’urgence pour sourds et malentendants) et essayez de localiser le feu avec précision ;
6. Confinez-vous, ne fuyez pas, votre habitation est le meilleur abri.

Pour ancrer les bons réflexes, les messages de prudence et de prévention doivent être répétés dans le temps afin que le plus grand nombre s’approprie les comportements permettant de sauver des vies.

Pour la 3e année, le ministère de la transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, se mobilise pour prévenir et anticiper le départ des feux de forêt. En 2020, elle évolue en étant étendue à toute la France métropolitaine et à de nombreux départements d’Outre-mer pour à l’ensemble des feux de végétation et de forêt. Les bords de route, les terrains agricoles, les friches sont, en effet, des espaces aussi sensibles et face à ce risque.

Il s’agit d’acculturer les populations aux risques, de prévenir et d’inculquer les bons gestes par rapport à ces phénomènes qui s’amplifient avec les changements climatiques.

L’urbanisation croissante et les interconnexions entre les milieux naturels et urbanisés sont aussi un des facteurs d’aggravation des feux : cela peut parfois avoir des conséquences dramatiques.