Contenu

Fin de l’état d’urgence sanitaire

 

Nouvelles modalités d’entrée à La Réunion et recommandations sanitaires

 

A compter du 11 juillet 2020, date de fin de l’état d’urgence sanitaire, de nouvelles dispositions précisent les modalités d’entrée à La Réunion. Dans la lutte contre la propagation du Covid 19, la préfecture et l’agence régionale de santé appellent à la vigilance et à l’application stricte des recommandations sanitaires.

Nouvelles modalités d’entrée à La Réunion

Ce qui change pour tous les passagers qui se rendent à La Réunion :
Les voyageurs de plus de onze ans à destination de La Réunion (en provenance de métropole, de Mayotte ou de tout autre pays de l’océan indien) devront justifier d’un test Covid 19 négatif réalisé dans les 72h avant l’embarquement. Ce résultat négatif est un gage de sécurité pour La Réunion : il est obligatoire et sera demandé dès l’enregistrement.
Le passager devra également présenter une attestation sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol.
A compter du 18 juillet, la compagnie aérienne refusera l’embarquement au passager qui ne présenterait pas l’un ou l’autre de ces documents.

Pour les voyageurs en provenance de métropole :
Les passagers ne sont plus soumis à une mesure de septaine à leur arrivée à La Réunion. Toutefois, les autorités préconisent aux personnes concernées de porter un masque pendant cette période et de se faire dépister sept jours après leur arrivée à La Réunion. C’est un enjeu important qui permet de détecter d’éventuels cas asymptomatiques et de réduire au maximum les risques de propagation de l’épidémie. Le dépistage à J7 est un acte de civisme.
Une application sera développée par l’agence régionale de santé, en lien avec les compagnies aériennes, pour récupérer les données de contact des passagers et organiser ainsi un suivi et des rappels des mesures de prévention à appliquer.

Pour les voyageurs en provenance de zones de circulation de l’infection du coronavirus, dont Mayotte et les autres pays de l’océan Indien :
Les voyageurs en provenance ou à destination de zones de circulation active du virus, dont Mayotte et les autres pays de l’océan Indien (cas des vols de rapatriement par exemple), devront en outre justifier d’un motif impérieux de déplacement. A leur arrivée à La Réunion, les passagers en provenance des zones de circulation active du virus se verront prescrire une mesure de septaine stricte par arrêté préfectoral.

Cette période de 7 jours permet de s’assurer qu’ils ne sont pas dans la phase d’incubation du virus et d’éviter toute contamination. Réaliser une septaine veut dire :
• S’isoler à domicile
• Protéger les personnes vulnérables ou les proches en refusant tout contact pendant la période 7 jours.
• Faire appel à un proche pour réaliser les courses

Recommandations sanitaires
Afin de lutter contre la propagation du virus et préserver le système de santé, le préfet et la directrice générale de l’agence régionale de santé rappellent l’importance des gestes barrières, de la distanciation sociale.
Le port masque obligatoire dans les lieux clos

A compter de ce lundi 20 juillet, le port du masque est rendu obligatoire dans les lieux publics clos. Sont concernés :
- les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas
- les restaurants et débits de boissons ;
- les hôtels et pensions de famille ;
- les salles de jeux ;
- les établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ;
- les bibliothèques, centres de documentation ;
- les établissements de culte ;
- les établissements sportifs couverts ;
- les musées ;
- les établissements de plein air ;
- les chapiteaux, tentes et structures ;
- les hôtels-restaurants d’altitude ;
- les établissements flottants ;
- les refuges de montagne.
- les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.
- les magasins de vente, centres commerciaux ;
- les administrations et banques ;
- les marchés couverts.

Le port du masque n’est pas obligatoire sur les marchés de plein air : compte tenu toutefois de la promiscuité parfois constatée sur ces marchés, le préfet de La Réunion recommande fortement à nos concitoyens de le porter à cette occasion.

Le non-respect du port du masque sera sanctionné d’une amende de 135 euros soit la même que celle appliquée dans les transports en commun.

Le respect strict des protocoles sanitaires dans l’exercice professionnel et dans tous les établissements recevant du public est obligatoire. Les protocoles particuliers prévus par exemple dans les bars, les restaurants et les hôtels continuent de s’appliquer. Des sanctions pourront être prises en cas de non-respect des protocoles sanitaires.

Il est recommandé d’éviter les rassemblements, les heures de forte fréquentation des commerces et tous les lieux rendant difficile l’application stricte des gestes barrière. Pour rappel, les gestes barrière sont :
• Se laver les mains régulièrement
• Tousser et éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir unique et le jeter ;
• Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades
• Conserver une distance d’un mètre entre les personnes
• Porter un masque dans les lieux publics en complément des gestes barrières.

Ces gestes ne doivent pas être banalisés. Les gestes barrières et le port du masque permettent de lutter contre la propagation du covid 19 sur le territoire. Le préfet de La Réunion et la directrice générale de l’agence régionale de santé de La Réunion appellent les Réunionnais et les Réunionnaises à la vigilance et au civisme : l’épidémie n’est pas dernière nous #batayansam #largpa !

 
 

Documents associés :