Sécurité civile

Contenu

Focus sur le dispositif Orsec cyclones à La Réunion

 

Le dispositif Orsec Cyclones a été révisé en 2018. Il a vocation à mieux prendre en compte les « cyclones de l’eau ». Aussi, la décision de changer de niveau d’alerte (de « alerte orange » à « alerte rouge » par exemple) n’est pas conditionnée seulement par la force des vents mais intègre également la notion de pluie. Le nouveau dispositif prend également en compte l’état du territoire (sols saturés en eau) pour s’adapter aux désordres attendus.



Pourquoi parler d’alerte cyclonique alors que le système n’est pas encore (ou ne deviendra pas) un cyclone ?

Dès lors que La Réunion est placée sous l’influence d’un système dépressionnaire, c’est le dispositif Orsec* Cyclone qui s’applique.

Les systèmes dépressionnaires sont qualifiés de cyclone lorsque leurs vents dépassent 118 km/h en moyenne et 150 km/h en rafale. Avant ce stade, on parle de dépression tropicale, de tempête tropicale modérée, voire de forte tempête tropicale, qui peuvent être des phénomènes dangereux. Par exemple, lorsque Berguitta et Fakir ont concerné La Réunion, ces systèmes dépressionnaires étaient au stade de fortes tempêtes tropicales.

En savoir plus sur le dispositif Orsec Cyclones

Les dispositifs Orsec