Mer, littoral et pêche

Contenu

Importante opération de contrôle des pêches à Juan de Nova

 

Une nouvelle opération de contrôle des pêches a eu lieu le dimanche 10 avril 2016. Un bateau mère et quatre skiffs en provenance de Madagascar se trouvaient en action de pêche illégale d’holothuries (concombres de mer) à 30 milles nautiques au Nord Est de Juan de Nova et nettement à l’intérieur de la limite de la zone économique exclusive française.

 

Le 10 avril dernier, la frégate de surveillance de la marine nationale FLOREAL sous contrôle opérationnel des forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), en patrouille dans les eaux de Juan de Nova, a détecté via son hélicoptère Panther un groupe de bateaux en action de pêche dans la zone économique exclusive (ZEE) de Juan de Nova. Le FLOREAL a rallié la zone et a intercepté le FITAHIANTSOA et ses quatre skiffs.

Cette opération de contrôle des pêches était placée sous la direction du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion. Après consultation du parquet de Saint-Denis, elle a permis la saisie par le directeur de la mer Sud océan Indien de 3,4 tonnes d’holothuries, 2,65 tonnes de sel et une importante quantité de matériel de pêche (comprenant en particulier 65 blocs de plongée, 4 moto-compresseurs, 52 paires de palmes, 17 masques, 36 détendeurs, 48 filets de plongée, 92 tuyaux de détendeur, 5 étriers, 5 nanomètres et 32 harpons). Les 63 pêcheurs malgaches qui ont été comptabilisés à bord du bateau mère pêchaient les holothuries en bouteille de plongée sur des fonds de 45 mètres.

Cette importante opération de lutte contre la pêche illégale fait suite au contrôle le lundi 4 avril par le patrouilleur de la marine nationale LE MALIN en ZEE de Juan de Nova de 187 pêcheurs malgaches embarqués à bord d’un skiff et de 48 pirogues en provenance de Madagascar, en action de pêche illégale d’holothuries. L’alerte sur la présence de ces pêcheurs avait pu être donnée par le détachement du 2ème régiment parachutiste d’infanterie de marine, présent sur l’île. Lors de ce contrôle, 1,5 tonne d’holothuries, 3 tonnes de sel (pour la conservation) ainsi qu’une grande quantité de matériel de pêche comprenant des bouteilles de plongée, des harpons, des équipements subaquatiques et deux pirogues avaient été saisis par le directeur de la mer Sud océan Indien.


Ces opérations de contrôle font partie des missions prévues au titre du Plan régional de contrôle des pêches mis en place par le préfet de La Réunion et conduite par les moyens maritimes des FAZSOI. Elles confirment la volonté de la France de protéger ses ressources halieutiques sur cette île dont la gestion est confiée à l’administration des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).
 
 

Documents associés :