Contenu

La mission diplomatique

 

Un service en charge des relations diplomatiques, dirigé par un diplomate, est placé auprès du préfet de La Réunion. Actuellement, c’est M. Laurent Amar qui exerce la fonction de conseiller diplomatique du préfet, il est mis à la disposition du ministère de l’Intérieur par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères (MEAE).

La mission diplomatique a pour missions de :

- Conseiller le préfet dans la conduite des affaires diplomatiques régionales, européennes et internationales relevant des compétences de l’État et, le cas échéant, des compétences partagées entre l’État et les collectivités territoriales, notamment concernant les accords bilatéraux entre des États partenaires et la France s’agissant de La Réunion (accords bilatéraux avec les Seychelles et Maurice).

- Informer et conseiller les services de coopération régionale des collectivités territoriales des positions diplomatiques françaises concernant le sud de l’océan Indien. Cette mission inclut également les relations avec les représentations consulaires à La Réunion (consuls généraux d’Inde, de Madagascar et de Chine, ainsi que les consuls honoraires de Maurice, des Seychelles, d’Allemagne, de Belgique, de Suisse, de Norvège, d’Espagne et d’Italie).

- Assurer la coordination et contribuer à la cohérence des actions de coopération régionale de l’ensemble des services de l’État à La Réunion, notamment assurer le suivi du Fonds de Coopération régional dont la responsabilité financière incombe au Secrétaire Général pour les Affaires régionales de la préfecture (SGAR), puis accompagner les actions de coopérations conduites par l’ensemble des acteurs, notamment les collectivités territoriales.

- Assurer, par l’intermédiaire de l’officier permanent de liaison (OPL), M. Laurent Amar, les relations de la France avec la Commission de l’océan Indien (COI) en lien avec la direction d’Afrique et de l’océan Indien (DAOI) du MEAE, sous l’autorité de l’Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone océan Indien. Si la présidence de la COI change tous les ans, c’est la France au titre de La Réunion qui occupait cette position pour l’année 2021-2022.
Plus d’informations sur les actions de la COI et la présidence française de la COI via ce lien : https://www.commissionoceanindien.org/

Le suivi des projets de coopération de la COI est réalisé en concertation et en collaboration avec l’ensemble des acteurs locaux de La Réunion (services de l’État, collectivités, opérateurs).

La situation de Mayotte et des TAAF demeure une question qui n’est pas abordée dans le cadre de la COI.

- Depuis le 17 décembre 2020, la mission diplomatique de la préfecture a élargi ses missions avec l’adhésion de la France au sein de l’Association des Etats riverains de l’Océan Indien (IORA), organisation Indo-pacifique regroupant 23 pays membres de la zone. Les actions qui y sont traitées sont basées sur le développement de l’économie bleue, la connectivité, la lutte contre les effets du changement climatique, la protection de la biodiversité, la sécurité maritime ainsi que la promotion des échanges humains et culturels.
Lien : (https://twitter.com/commission_coi)