Mis à jour le 16/09/2016

Contenu

Les autres collectivités locales

La coopération décentralisée s’exprime par des partenariats développés par des collectivités françaises avec des collectivités étrangères dans un objectif de développement mutuel.

La loi du 6 février 1992, confortée par la loi Thiollière de 2007, fait de l’action internationale une compétence à part entière des collectivités et leur permet ainsi de signer des accords ou conventions avec des pays étrangers dans le cadre de projets de coopération.

Soutenue par le Ministère des Affaires Étrangères (MAE), la coopération décentralisée est pilotée par la Délégation pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales (DAECT) qui définit et met en oeuvre la stratégie de soutien et de développement des coopérations décentralisées.
Afin de mieux coordonner et d’améliorer la visibilité des actions menées par les collectivités françaises, la Commission Nationale de la Coopération Décentralisée (CNCD) établit un état de la coopération décentralisée. Ainsi, depuis 2009 un atlas de la coopération décentralisée recense l’ensemble des actions extérieures des collectivités.

A La Réunion, la coopération régionale menée par les collectivités est très dynamique, plusieurs projets les lient aux pays riverains de l’Océan Indien. Afin d’échanger et mieux coordonner leurs actions, un Club des coopérations décentralisées a été instauré en 2012, piloté par l’AFD.

Accéder à la CNCD ou à l’extranet de la CNCD
Accéder à la DAECT
Accéder à l’atlas de la coopération décentralisée