Contenu

Les enjeux du haut conseil de la commande publique

 

La commande publique représente encore près de 85% du chiffre d’affaires du BTP. Depuis le début des années 2000, alors que la commande privée a fortement décliné, passant de 500 M€ à moins de 200 M€, le niveau de la commande publique a régulièrement augmenté en passant de 500 M€ à plus de 1,1 milliards d’euros, au point que cette dernière représente aujourd’hui environ 85 % du CA du BTP, soit deux fois plus qu’au début des années 2000.
Mais la commande publique concerne également les cantines scolaires et les services.

 

Les achats réalisés par les collectivités publiques jouent un rôle considérable dans l’activité économique réunionnaise. Au niveau national, et pour les seuls services de l’État, ils s’élèvent à plus de 25 milliards d’euros par an en incluant les achats de défense et de sécurité.

La commande publique constitue un vecteur essentiel de développement économique territorial. Il est tout à fait légitime que le contribuable local s’interroge sur l’impact de ce levier en termes de stimulation et de soutien à la croissance économique mais aussi d’inclusion sociale, de développement durable et de transition énergétique, d’innovation ou de développement des TPE et des PME.
Paradoxalement, la place occupée aujourd’hui dans notre région par la commande publique générée par l’État, les collectivités territoriales, les établissements publics dont les hôpitaux, n’est pas suffisamment connue.
C’est la raison pour laquelle il est indispensable d’unir nos forces et de rassembler un grand nombre d’acteurs publics au sein du haut conseil de la commande publique.

Le rôle assigné à ce conseil est triple. Il s’agit d’abord de sensibiliser l’ensemble des donneurs d’ordre à l’importance de leur rôle et à mieux faire connaître la commande publique à La Réunion par un effort de transparence. L’objectif est ensuite d’accroître sa performance grâce au partage des meilleures pratiques et à la mise en place d’indicateur. Il nous également travailler sur le climat des affaires en garantissant une juste concurrence.

Le haut conseil de la commande publique de La Réunion représente une initiative pionnière en France, dont l’envergure demeure jusque-là inégalée.
Des groupes de travail ont été constitués au cours des derniers mois. Ils ont vocation à conduire la réflexion et à apporter un premier éclairage sur des sujets aussi divers que l’innovation dans la commande publique, les délais de paiement et les intérêts moratoires, les clauses sociales et environnementales ou encore la prospective dans les secteurs des travaux publics et du bâtiment.

Le 19 septembre 2019, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, a installé le nouveau conseil présidé par Dominique Vienne. Cette nouvelle dynamique permettra un meilleur ancrage territorial de l’action publique.


Jacques Billant


Préfet de La Réunion