Contenu

Les États généraux de l’alimentation : trois ateliers mobilisent les acteurs locaux à La Réunion

 

À La Réunion, des ateliers de réflexion collective se réuniront avant le 15 octobre 2017. Ils réuniront chacun une vingtaine d’acteurs locaux. Après une première phase d’analyse des propositions de thèmes de débat, recueillis ou spontanément transmis à la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) par de nombreuses personnalités, structures professionnelles et associations, les suggestions ont été regroupées sous trois thématiques principales. Pour poursuivre la réflexion, le préfet propose l’organisation de trois ateliers.

  • Le premier atelier portera sur le thème de la création de valeur économique. Quel avenir pour le modèle agricole familial réunionnais ? La transformation des produits agricoles réunionnais telle que nous la pratiquons aujourd’hui à La Réunion est-elle une voie d’avenir pour le développement économique de La Réunion ? Quelle place des produits locaux par rapport aux produits importés ? Comment développer les marchés des produits locaux, notamment en facilitant l’accès des produits réunionnais à la commande publique (restauration collective…) ? Ce premier atelier sera animé par Jean-Bernard Gonthier, président de la Chambre d’Agriculture.
  • Le second atelier aborde la question de la répartition de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne de commercialisation des produits agricoles. Comment assurer une juste rémunération des différents acteurs, depuis la production jusqu’à la distribution, tout en garantissant un prix adapté au marché local ? Comment mieux garantir l’adéquation entre l’offre et la demande ? La contractualisation est-elle une solution ? Dans l’affirmative, quelles sont les conditions pour la mettre en place ? Monsieur Daniel Moreau, président de l’ADIR, président de l’ARIFEL animera cet atelier.
  • Le troisième atelier est axé sur les sujets de l’alimentation, la santé et l’environnement. Comment permettre au consommateur de faire de bons choix alimentaires ? Peut-on bien manger avec un budget restreint ? Comment réduire le gaspillage alimentaire ? Cet atelier sera animé par Catherine Chaussade et Jean-Marc Simonpiéri de l’agence de santé de l’océan Indien.

Avant la fin du mois d’octobre, une synthèse des débats sera rédigée et des propositions d’actions formulées. Ces contributions seront ensuite communiquées aux ministères en charge de l’Agriculture et des Outre-mer, pour transmission aux responsables des 14 ateliers nationaux.

En savoir plus : Les États généraux de l’alimentation à La Réunion