Contenu

Les mesures de lutte contre la vie chère

 

Les mesures de lutte contre la vie chère annoncées par la ministre des outre-mer lors de son déplacement sont progressivement mises en œuvre.


Le bouclier qualité-prix (BQP) 2019 et le panier péi

La ministre des outre-mer souhaite que le prix maximum du panier du bouclier qualité prix 2018 baisse d’au moins 10% en 2019 (soit 259,20 euros en 2019 contre 288 euros en 2018). Elle demande que les 20 produits les moins vendus soient remplacés par des produits équivalents de gamme supérieure.

La concertation a été lancée le 6 décembre 2018. Le préfet a réuni les partenaires, en présence du président de l’observatoire des prix, marges et revenus (OPMR).

L’OPMR a rendu son avis le 19 décembre 2018. La concertation entre les différents partenaires de la négociation a abouti le 22 février 2019, date à laquelle a été pris au plus tard un arrêté préfectoral annuel portant approbation de l’accord de modération.

Un panier alimentaire spécifique, dit « panier péi » sera expérimenté pour que les familles les plus modestes puisent préparer un repas péi par jour avec des produits issus exclusivement des filières locales.


Association d’un panel de 50 citoyens aux travaux de l’observatoire des prix, marges et revenus (OPMR)


Un panel de 50 représentants de consommateurs est associé aux travaux de l’OPMR. Ces représentants ont été désignés fin février 2019 parmi les personnes ayant exprimé leur candidature, à raison de deux consommateurs par commune, plus deux autres consommateurs parmi tous les candidats. La règle de la parité femme-homme sera appliquée pour ces désignations.

A lire également :


Concurrence


L’Autorité de la concurrence rendra un avis sur les marchés des produits de grande consommation dans les outre mer, au cours du 1er semestre 2019.
L’Autorité de la concurrence est une autorité administrative indépendante, spécialisée dans le contrôle des pratiques anticoncurrentielles, l’expertise du fonctionnement des marchés et le contrôle des opérations de concentration. Au service du consommateur, elle a pour objectif de veiller au libre jeu de la concurrence et d’apporter son concours au fonctionnement concurrentiel des marchés aux échelons européen et international.

La ministre des outre-mer et le ministre de l’économie et des finances ont nommé un délégué à la concurrence outre-mer, Francis AMAND.

Lire également : Francis AMAND, délégué à la concurrence Outre-mer, à La Réunion du 11 au 16 février 2019