Contenu

Liste de produits proposés dans le cadre du Bouclier Qualité/Prix 2013

 

Après amendements proposés par l’Observatoire des prix et des revenus ce 15 février 2013, voici la liste des produits proposés dans le cadre du Bouclier Qualité-Prix.

La loi relative à la régulation économique (LRE) outre-mer dite loi « Lurel » vise à s’attaquer aux fondements structurels de la vie chère qui semblent générer des prix 30 à 50% plus élevés dans les DOM que dans l’Hexagone, alors que ces même territoires sont touchés par un chômage important, pouvant même atteindre 60% chez les jeunes.

La loi prévoit plusieurs dispositifs dont la mise en œuvre du Bouclier Qualité/Prix (BQP) qui est décrite dans un décret d’application publié le 26 décembre 2012.

Le dispositif BQP créé par l’article 15 de la LRE (codifié au nouvel article L.410-5 du code de commerce) porte sur les produits de grande consommation ; il s’agit donc des produits les plus consommés au quotidien, qui ne sont pas restreints aux seuls produits dits de première nécessité.
Afin d’engager la négociation, l’Etat a proposé une liste de produits, en se basant sur les cinq chariots-types existants dans les DOM et en complétant par les produits parmi les plus vendus à La Réunion, c’est à dire présents dans le TOP 300 des plus grosses ventes en volume au sein de la grande distribution locale.

Certains produits ont été retirés de cette liste initiale. Il s’agit des alcools, des produits visiblement trop gras, trop sucrés, trop salés et des produits dont l’attrait nutritif semblait discutable.

Cette liste a fourni un support de base indicatif à l’ouverture des travaux relatifs au bouclier qualité-prix le 5 février. Elle n’était ni impérative, ni exhaustive, et a été amendée et enrichie lors des discussions qui ont suivi. Il a semblé par ailleurs peu pertinent de faire figurer dans cette liste des produits dont le prix à La Réunion est inférieur à celui de la métropole.

Conformément à l’avis de l’Observatoire des Prix et des Revenus (OPR), il a été jugé utile de présenter des produits issus de 6 catégories : les produits alimentaires, les boissons, les produits d’hygiène, les produits d’entretien ménager, les produits destinés aux très jeunes enfants, le petit équipement.

La première phase de négociation destinée à déterminer une liste de produits s’est déroulée dans un climat professionnel et constructif, où tous les points de vue ont convergé vers l’objectif commun de lutte contre la vie chère.

Il est aussi apparu évident à tous que cet objectif devait être coordonné avec ceux de la création de valeur et de développement de l’emploi local. Le préfet de La Réunion a veillé à associer aux négociations la production agricole, agro-alimentaire et industrielle locales afin d’atteindre ces objectifs.

Les acteurs de la production locale ont souhaité, par une participation volontaire, démontrer leur engagement pour les Réunionnais. Ce sont en effet près de 45% des produits de la liste qui sont des produits locaux, allant même jusqu’à près de 60% pour la catégorie des viandes ou de la charcuterie.


La liste en chiffres :

  • 111 produits répartis dans les 6 catégories proposées par l’OPR ;
  • 45% de produits issus de la production locale ;
  • 50% de produits parmi les plus vendus à La Réunion ;
  • 70% de produits alimentaires ;
  • 7 produits pour les jeunes enfants en production locale ou en marque nationale ;
  • 50% des produits importés en gamme économique pour correspondre avec précision aux réalités de consommation des réunionnais

La seconde phase de négociation, consacrée à la modération des prix de cette liste, sera ouverte en préfecture dès lundi.