Contenu

Point d’étape sur les mesures pour les jeunes éloignés de l’emploi - 2 mars 2012

 

Le vendredi 2 mars 2012, le service public de l’emploi de La Réunion a décidé d’engager quatre mesures spécifiquement destinées à lutter contre les difficultés d’accès à l’emploi des jeunes Réunionnaises et Réunionnais.
Le CAE Trajectoire : créé pour 1000 jeunes éloignés de l’emploi, ce parcours en contrat aidé non-marchand d’un an est positionné sur des métiers offrant des débouchés dans le secteur privé. Plus de 1 100 jeunes se sont d’ores et déjà présentés dans les missions locales pour pouvoir bénéficier du CAE Trajectoire et plus de 300 offres de contrats ont été recensées. Au 28 mars, ce sont 115 contrats qui sont signés ou sur le point de l’être.
Par ailleurs 65 embauches ont déjà été réalisées grâce au dispositif « Zéro charges ». L’objectif est que 100 contrats soient signés pour la fin avril.
Enfin, près de 500 nouvelles places en apprentissage seront ouvertes pour la rentrée 2012.

 

Les 4 mesures phares :

> Pour 1 000 jeunes éloignés de l’emploi, la création d’un parcours en contrat aidé non-marchand d’un an - le CAE Trajectoire - sur des métiers offrant des débouchés dans le secteur privé.

Dès le lundi 12 mars, les missions locales, pivots de ce nouveau dispositif, ont commencé à recevoir les jeunes ainsi que les employeurs potentiels. Plus de 1 100 jeunes se sont d’ores et déjà présentés dans les missions locales pour pouvoir bénéficier du CAE Trajectoire et plus de 300 offres de contrats ont été recensées.

Parallèlement, en liaison avec Pôle Emploi, les missions locales ont organisé une dizaine de réunions d’informations collectives en direction des collectivités et des associations ainsi que du monde de l’entreprise : en effet, chaque CAE Trajectoire doit comporter des phases d’immersion en entreprise.

Au 28 mars, ce sont 115 contrats qui sont signés ou sur le point de l’être.


> Pour 1 000 jeunes peu ou pas qualifiés, l’expérimentation d’un parcours global de formation de 12 à 13 mois débouchant sur un titre ou une qualification.

Le parcours global de formation sera proposé aux jeunes de 16 à 30 ans non qualifiés en vue de leur permettre la construction et la réalisation d’un parcours qualifiant de niveau CAP/BEP ou baccalauréat. Il comprendra trois étapes : remise à niveau des savoirs fondamentaux, pré qualification et qualification.

La Région a défini les secteurs prioritaires visés par ces parcours globaux de formation : tourisme, services et tertiaire, TIC, croissance verte, sanitaire et social.

Ce sont au total près de 15 M€, dont plus de 5 M€ pour la rémunération des stagiaires, qui seront mobilisés par la Région.

Le démarrage effectif des parcours est prévu en juin-juillet.


> Pour 1 000 jeunes, le recrutement par le secteur privé au moyen de CAE-DOM (contrats aidés pour le secteur marchand) ou du dispositif « Zéro charges ».

Une importante campagne de communication, combinant courrier et prospection directe, auprès des entreprises a été lancée par Pôle Emploi le 19 mars : ce sont plus de 10 000 entreprises qui sont ciblées. Dans le même temps, Pôle Emploi a contacté les organismes patronaux et les fédérations professionnelles afin qu’ils puissent relayer le message à leurs adhérents.

A ce jour, 65 embauches ont été réalisées grâce au dispositif « Zéro charges ». L’objectif est que 100 contrats soient signés pour la fin avril.


> Pour les apprentis, une augmentation du nombre de contrats signés en 2012 grâce à l’ouverture de formations nouvelles et à la mobilisation du secteur public.

La commission permanente de la Région a validé le financement de 10 postes de développeurs de l’apprentissage qui vont concourir à la recherche de nouvelles entreprises d’accueil pour les apprentis, afin d’avoir un nombre suffisant de places pour la nouvelle campagne d’apprentissage qui s’ouvre dès juillet 2012. Sera particulièrement ciblé le secteur public qui constitue un important vivier.

De plus, près de 500 nouvelles places en apprentissage seront ouvertes pour la rentrée 2012.


En savoir +