Contenu

Qu’est ce que l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) ?

 

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a été créée par la loi du 1er août 2003 d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine et le décret d’application du 9 février 2004.
Le dispositif ANRU a pour objectif l’amélioration et la diversification de l’offre de logement et des conditions de vie des habitants.

 

Dotée du statut juridique d’établissement public à caractère industriel et commercial (EPCI), elle vise à rénover les quartiers classés en zone urbaine sensible (ZUS) et, à titre exceptionnel, après accord du ministre chargé de la ville et du ministre chargé du logement, des territoires urbains présentant des caractéristiques analogues aux ZUS (article 6 de la loi).
Mise en place pour simplifier et accélérer les procédures de financement des opérations, l’Agence mutualise les contributions financières de l’Etat, de l’Union économique et sociale pour le logement (UESL), de la Caisse de dépôts (CDC) et de la Caisse de garantie du logement locatif social au titre des bailleurs sociaux. La programmation atteint 42 milliards d’euros d’investissements dont 12 milliards d’euros en provenance de l’Agence, et concerne 4 millions d’habitants. Par ailleurs, le plan de relance a apporté un complément de 350M€ engagé au cours de l’année 2009.
Le dispositif ANRU a pour objectif l’amélioration et la diversification de l’offre de logement et des conditions de vie des habitants. Il s’agit notamment de désenclaver les quartiers et diversifier les fonctions urbaines, de créer et réhabiliter des équipements publics, de réaménager les espaces publics, de favoriser le développement économique du secteur.

Quelques particularités sont à signaler dans les DOM. Si les besoins de rénovation urbaine sont importants, le parc social est en général plus récent. A La Réunion, l’impératif de construire de nouveaux logements reste central (croissance démographique (1,55%) plus de 2 fois plus importante qu’en métropole). Les crédits du logement social n’ont pas été intégrés dans le budget de l’ANRU comme c’est le cas en métropole. L’État gère l’affectation des crédits de la Ligne Budgétaire Unique (LBU), de l’ordre de 80 à 100 millions d’euros par an. La LBU contribue donc fortement aux opérations ANRU et allège la part ANRU.

Pour en savoir plus, visiter le site Internet dédié : www.anru.fr