Contenu

Réception en préfecture de la délégation réunionnaise ayant participé aux jeux des îles

 

Discours prononcé par M. Jacques BILLANT, préfet de La Réunion lors de la réception en préfecture de la délégation réunionnaise ayant participé aux jeux des îles

vendredi 2 août 2019

Seul le prononcé fait foi

C’est avec une grande fierté et une immense joie que je vous accueille aujourd’hui au sein de la Préfecture au terme de 10 jours de compétitions intenses. 10 jours pendant lesquels les îles de l’Océan Indien, au premier rang desquelles la Réunion, ont vibré par et pour le sport. 10 jours pendant lesquels vous avez toutes et tous embrassé ces valeurs du dépassement de soi qui font grandir quel que soit le résultat obtenu en compétition.

Je salue les élus du Conseil régional et du Conseil départemental, ainsi que la Présidente du Comité régional olympique et sportif, la responsable de la délégation de la Réunion aux jeux et l’équipe de la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de la Réunion, présents à mes côtés. Je sais qu’ils ont le sport chevillé au corps, tant ils savent ce que le sport apporte en termes de lien social et de cohésion.

Je salue également vos familles, vos entraineurs, vos encadrants, vos dirigeants de club, tant je sais combien ils ont compté dans cette belle aventure que vous venez de vivre. Sans eux, rien n’aurait été possible.

Finalement, vous incarnez tous, chacun à votre place, ce sport français que nous aimons tous avec passion : le haut niveau comme le sport pour tous, celui des pratiquants anonymes ou célèbres, celui des personnes en situation de handicap, celui des femmes, des hommes et aussi de la mixité, celui de nos villes, de nos quartiers et de tous nos territoires.

Le sport, vous le savez mieux que quiconque, constitue un vecteur essentiel du vouloir vivre ensemble et du développement de la tolérance, ces valeurs qui parfois nous font cruellement défaut.

Notre rassemblement ce soir en préfecture est symbolique, tant le sport incarne les valeurs de la République auxquelles nous sommes si attachés :

-  La liberté, parce que le sport est vecteur d’émancipation du corps et de l’esprit ;

-  L’égalité, parce que tous les pratiquants, les licenciés, les compétiteurs sont soumis aux mêmes règles et que c’est leur travail, leur engagement et leur talent qui font le résultat, pas autre chose ;

-  La fraternité, par ce sentiment d’appartenance à un même groupe humain, à une identité et par la solidarité qui unit les sportifs dans l’apprentissage, l’entrainement et la compétition ;

-  La laïcité, parce que le sport est cet espace de neutralité où ne transpirent que l’effort et la joie de partager un dessein collectif.

Oui, Mesdames et Messieurs, le sport incarne le goût de l’effort, le respect de l’autre et de la règle commune, mais aussi le sens de la solidarité et la primauté du jeu collectif.

C’est tout cela que vous avez magnifiquement incarné tout au long des jeux des îles et nous vous en sommes infiniment reconnaissants.

Nous sommes tout aussi fiers et reconnaissants de vos résultats : 178 médailles, dont 46 médailles d’or.

Certains pourront dire que le classement de la Réunion au troisième rang du tableau, derrière Maurice et Madagascar, est un peu décevant. Bien sûr, nous aurions tous, et vous les premiers, aimé que la Réunion gagne les jeux une fois encore. Mais malheureusement, la Réunion ne peut gagner chaque édition, ce serait trop facile.

Vous avez eu en face de vous des sélections nationales avec des athlètes parfaitement préparés aux rendez-vous de haut niveau. Il nous faut d’ailleurs saluer la grande réussite sportive des Mauriciens, non seulement parce qu’ils ont gagné les jeux, mais aussi et surtout parce qu’ils les ont organisés avec beaucoup de talent. L’accueil de nos amis Mauriciens a été exceptionnel et les conditions de déroulement des épreuves excellentes.

Vos médailles, votre engagement, votre exemple ont une valeur inestimable pour chacun et chacune d’entre nous. Combien d’enfants et de jeunes se sont identifiés à vous pendant ces jeux, combien de réunionnais et réunionnaises se sont identifiés à vous ? Pendant ces jeux, vous portiez avec vous l’espoir de toute une île, de tout un pays et vous avez une nouvelle fois dignement représenté la France.

Au cours de ces 10 jours intenses, nous avons en effet partagé avec vous l’émotion collective de la compétition et vibré lors des rendez-vous décisifs.

Je tiens aussi à souligner combien votre comportement pendant ces jeux a fait l’unanimité. Vous avez été exemplaires. Dans le courage et l’abnégation pendant les épreuves et dans la solidarité, le respect et l’amitié vis-à-vis de vos concurrents et de vos hôtes pendant toute la durée des jeux.

Je tenais aujourd’hui à vous remercier, au nom de l’Etat.

Cette année, soyez-en convaincus, nous avons encore fait la démonstration que notre île est une terre de grands champions qui continue de faire rêver tous les Français et les amoureux du sport sur tous les continents.

C’est pour tout cela que La Réunion entend rester aux avant-postes et que l’Etat l’accompagnera en ce sens en promouvant le sport pour tous et le sport de haut niveau.

Mesdames et Messieurs, avec plus de 2 000 athlètes des sept îles membres du comité international des jeux, le rendez-vous de 2019 a été une nouvelle occasion formidable de renforcer les liens d’échanges et d’amitié entre les peuples avec les meilleurs athlètes de chaque nation participante.

Cette 10ème édition qui correspond au 40ème anniversaire des jeux des iles est la preuve, s’il le fallait, de l’ancrage fort de cet évènement dans l’Océan Indien.

Rappelons-nous avec fierté que c’est le mouvement sportif réunionnais qui a été l’inspirateur et le créateur de cette belle aventure en 1979.

Chers amis sportifs, chers bénévoles, chers organisateurs, les 10èmes jeux sont à présent achevés. Ils ont été une réussite sportive, grâce à vous.

Vous nous avez fait rêver et vous avez fait rayonner La Réunion et la France.

Je vous en remercie et vous souhaite le plus grand bonheur et la meilleure des réussites pour l’avenir.

Je vous donne rendez-vous dans quatre ans et dans l’immédiat, je souhaite à notre île de La Réunion de se rassembler autour des valeurs sportives et citoyennes pour continuer de ressentir tous ensemble, demain comme aujourd’hui, ces émotions que seul le sport permet de procurer.

Vive le sport, Vive la Réunion et Vive la France.