Prévention et réduction du risque requin

Contenu

Recrudescence de captures de requins : le préfet appelle à la prudence

 

8 requins bouledogues et tigres, potentiellement dangereux, ont été pêchés au cours des trois dernières semaines, dont 3 requins bouledogues depuis le 5 décembre dans des zones d’activités nautiques. Si l’effort de pêche mis en place dans le cadre de la gestion du risque requin prouve son efficacité, le préfet en appelle à la responsabilité de chacun en ce début d’été austral et de fortes chaleurs.

La plus grande vigilance est recommandée à tous les usagers de la mer, et plus particulièrement aux pratiquants des activités nautiques particulièrement exposées au risque requin (surfeurs, bodyboardeurs…) qui font l’objet d’une réglementation spécifique.

Programme réunionnais de pêche de prévention :

Depuis le 5 décembre 2019 :
- un requin tigre de 1,40m et un requin bouledogue de 3m à Saint-Gilles,
- un requin bouledogue de 1,80 m à Saint-Leu,
- un requin bouledogue de 2,40m à Saint-Pierre.
Autres captures depuis le 15 novembre 2019 :
- 1 requin bouledogue de 1,90 m à Saint-Gilles,
- 1 requin tigre de 3m à l’Etang –Salé,
- 1 requin tigre de 2,60m à La Possession,
- 1 requin bouledogue de 2,60m à La Possession

Rappel de la réglementation en vigueur

L’arrêté préfectoral du 13 février 2019, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques, restreint dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et en dehors du lagon dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin, à savoir :
• la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba ;
• les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard).
Les autres activités nautiques, notamment la plongée et la pêche sous-marine, demeurent possibles dans le cadre de la réglementation, aux risques et périls de leurs usagers.


Dispositifs de prévention et de surveillance en vigueur

D’une manière générale, la signalisation utilisée pour la baignade sur les plages surveillées est la suivante :

  • un drapeau rouge vif signifiant « interdiction de se baigner » ;
  • un drapeau jaune orange signifiant « baignade dangereuse mais surveillée » ;
  • un drapeau vert signifiant « baignade surveillée et absence de danger particulier ».
    Sur certaines plages, ce dispositif est complété par une signalétique spécifique relative au risque requin :
  • la flamme rouge comportant un requin indique que la présence d’un requin a été récemment signalée ou observée dans la zone ou à ses abords ;
  • la flamme orange comportant un requin indique que les conditions sur zone sont propices à la présence de requins (météo, signalements récents…).

En l’absence de signalétique, la pratique des activités nautiques concernées par la réglementation préfectorale et communale est interdite.

communiqué de presse - recrudescence de captures de requin - prudence (format pdf - 48.2 ko - 09/12/2019)