Contenu

L’État renforce la mobilisation des acteurs pour lutter contre les violences conjugales sexistes et sexuelles dans l’arrondissement de Saint-Benoît - Lundi 26 août 2019

 

Le préfet de La Réunion, le représentant du conseil régional et du conseil départemental, les maires de l’arrondissement Est, le procureur de la République, le recteur de l’académie de La Réunion, la directrice de l’agence régionale de santé de l’océan Indien, la directrice de l’agence française de développement, le directeur du CHU, le directeur de l’EPSMR, la directrice de cabinet de la caisse d’allocation familiale, les représentants des bailleurs sociaux et les présidents des associations d’aides aux victimes signent le premier contrat local contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles de La Réunion lundi 26 août 2019 à 15h15 dans les salons de la préfecture.

Parmi les premières actions déclinées figurent la désignation d’un(e) référent(e) local(e) dans chaque commune de l’Est en charge de l’animation du réseau territorial ; l’expérimentation de la mise à disposition de deux logements d’urgence à Saint-Benoît ; la création d’une maison d’accueil d’urgence sociale pour les victimes à Saint-André ; une campagne de sensibilisation à Salazie et à la Plaine des Palmistes ; un théâtre forum pour libérer la parole à Sainte-Rose et des cellules de coordination en matière d’hébergement d’urgence et sécurité à Bras-Panon.

Ces actions verront le jour à l’issue de la séance de signature du contrat local. Elles découlent des travaux organisés aux mois de juin et de juillet 2019, à l’initiative conjointe de la sous-préfète de Saint-Benoît et de la directrice régionale aux droits des femmes à l’égalité, avec la mobilisation des forces de l’ordre et en partenariat avec une cinquantaine d’actrices et d’acteurs du territoire.

Ce temps fort de la politique régionale de prévention et de lutte contre les violences conjugales sexistes et sexuelles constituera une première dans les départements d’outre-mer. La Réunion sera le onzième territoire français à s’engager dans cette démarche de mobilisation de proximité.

Conscient des violences que subissent les femmes dans notre société, l’État déploie depuis plusieurs années une volonté politique forte afin d’éradiquer ce fléau dont la fréquence et la gravité persistent. Les objectifs portés par ce contrat local s’inscrivent dans le cadre du plan de lutte contre les violences conjugales lancé en octobre 2018 par Marlène SHIAPPA, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité et de la lutte contre les discriminations. À La Réunion, la volonté institutionnelle et l’action publique s’inscrivent dans la continuité nationale réaffirmée le 7 juillet 2019 lors de l’annonce du Grenelle contre les violences.



Les signataires s’engagent à :

  • Améliorer la connaissance du phénomène des violences et établir une stratégie de « lutte contre les violences faites aux femmes » à l’échelle de l’arrondissement de Saint-Benoît et dans les communes de Bras-Panon, de Saint- Benoît, de la Plaine des Palmistes, de Sainte-Rose, de Salazie, et de Saint-André,
  • Déployer la sensibilisation et la communication auprès des professionnels mais également du grand public, notamment des scolaires afin de développer la prévention des violences, le plus précocement possible,
  • Faire connaître aux professionnels les dispositifs d’information et de prise en charge existants en direction des victimes de violences sexistes et sexuelles, au niveau de l’arrondissement de Saint-Benoît et au niveau communal,
  • Créer un réseau de proximité par un maillage des acteurs pour permettre d’échanger des informations, de repérer les comportements sexistes et prendre les mesures pour endiguer l’augmentation des faits de violences de l’Est,
  • Développer le repérage, l’orientation et la prise en charge des victimes de façon pluridisciplinaire, adaptée à leur situation et sur la durée,
  • Élaborer et mettre en œuvre un programme d’action dédié à l’amélioration de la prévention, de l’accueil, de la mise à l’abri et de la protection des femmes victimes de violences.

Retrouvez le Communiqué de presse - signature contrat local lutte contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles - 26.08.2019 (format pdf - 74.5 ko - 27/08/2019) et le dossier de presse - signature contrat local contre les violences conjugales, sexistes et sexuelles dans l’arrondissement de Saint-Benoît (format pdf - 531.1 ko - 27/08/2019) .