Contenu

Évacuation médicalisée par hélicoptère à bord du navire porte-conteneurs Maersk Calabar

 

Le 12 janvier 2017, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion a été informé que le capitaine de nationalité birmane du porte-conteneurs Maersk Calabar, sous pavillon Singapour, souffrait de douleurs abdominales sérieuses.

Après consultation et conférence à trois entre le centre de consultation médicale maritime de Toulouse (CCMM), le navire et le CROSS, et compte tenu de la gravité de la pathologie, le médecin régulateur a souhaité qu’une évacuation médicalisée par hélicoptère soit organisée rapidement à l’approche du navire vers l’île de La Réunion. Ce navire en provenance de Lagos faisait route sur Singapour.

L’hélicoptère EC145 de la section aérienne de la gendarmerie ainsi qu’un médecin urgentiste du SAMU 974 ont été sollicités afin de réaliser cette évacuation sanitaire.

A 16h08, le médecin urgentiste assisté d’un gendarme du PGHM ont été déposés à bord du navire pour conditionner le malade. A 16h50 locale, l’hélicoptère de la SAG a récupéré le malade ainsi que l’équipe qui avait été déposée sur le navire pour faire route vers le CHU de Saint-Denis pour une prise en charge médicale du capitaine du navire.

Cette évacuation médicale intervient après trois opérations d’aide médicale en mer coordonnées par le CROSS Réunion dans les terres australes et antarctique française en ce début d’année 2017, et une évacuation sanitaire d’un marin effectué par voie maritime ce mardi 10 janvier à bord du navire « Corviglia » sous pavillon suisse devant le port Est. Ces opérations mobilisent la chaîne médicale maritime constituée par le centre de consultation médicale maritime de Toulouse, le SAMU de coordination maritime 974, les médecins des districts des TAAF et fait appel aux moyens nautiques ou aériens opérationnels selon l’urgence de la pathologie établie par le CCMM de Toulouse.