Contenu

Assises territoriales de l’islam à La Réunion

 

Mardi 21 août 2018, Amaury de Saint-Quentin, préfet de La Réunion, réunit les représentants du culte musulman et les membres de la communauté musulmane réunionnaise pour une restitution des ateliers menés dans le cadre des assises territoriales de l’islam.

À la demande du ministre de l’Intérieur qui souhaite que soit davantage entendue la voix de la grande majorité des musulmans ne voulant pas voir leur culte dévoyé par une minorité, le préfet de La Réunion met en œuvre les assises territoriales de l’Islam à La Réunion en coordination avec le conseil régional du culte musulman (CRCM) et l’association musulmane de La Réunion. Ces assises doivent permettre une consultation de tous les représentants du culte musulman et plus largement des responsables associatifs, culturels et acteurs économiques de la société civile réunionnaise pour mieux organiser l’islam dans le cadre de nos institutions républicaines. Dans le respect des prérogatives de l’État et de la libre organisation des cultes, ces assises ont vocation à faire avancer des dossiers concrets importants dans le cadre d’une méthode apaisée de travail en commun.

Cette large consultation se déroule en 3 phases :

  • Une phase préparatoire qui s’est ouverte par une réunion avec le président du CRCM le 10 juillet dernier en préfecture.
  • Une phase d’échanges et de rencontres jusqu’au 17 août 2018. Quatre groupes de travail se sont organisés autour de cinq thématiques : la gouvernance des lieux de culte ; le financement du culte ; la formation des acteurs cultuels et la sensibilisation à la prévention de la radicalisation ; les initiatives locales et spécifiques prises dans le département ; les propositions et commentaires concernant les échéances prochaines de renouvellement des institutions représentatives de l’islam de France prévues fin du printemps 2019.
  • Une phase de restitution le 21 août 2018 sous la présidence du préfet et en présence des différents représentants institutionnels du culte musulman.