Contenu

Le Préfet de La Réunion s’engage pour des fêtes du baccalauréat responsables et en sécurité

 

La lutte contre l’alcoolisme est une priorité pour les services de l’État. A l’approche des résultats du baccalauréat et des vacances scolaires, période particulièrement sensible en matière de sécurité routière, le préfet de La Réunion a décidé de mettre en œuvre un dispositif renforcé de prévention et de lutte contre les conduites addictives.

Tout doit en effet être fait pour éviter l’accident terrible qui avait endeuillé en 2018 les festivités du baccalauréat à La Réunion. La lutte contre l’alcoolisation massive des jeunes est un impératif moral, sur la route comme dans les soirées. Si l’alcool est bien sûr extrêmement dangereux sur la route, sa consommation massive à l’occasion de soirées est en tant que tel un fléau qui ne doit pas être banalisé. En renforçant les comportements agressifs et en deshinibant les auteurs, en fragilisant les victimes, en les rendant incapables de s’opposer ou de témoigner après l’agression, l’alcool est aussi le terreau des violences faites aux femmes et des agressions et il ne faut pas l’oublier.

Le préfet de La Réunion appelle donc les futurs bacheliers à faire preuve de vigilance et de prudence en adoptant un comportement responsable sur la route et pendant les festivités afin que cette nouvelle étape importante de leur vie ne soit pas marquée par un drame.

Des mesures temporaires d’interdiction de consommation d’alcool

Afin de renforcer la lutte contre l’alcoolisation excessive en cette période particulièrement accidentogène, le préfet de La Réunion a interdit la consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics du mardi 7 juillet au dimanche 12 juillet 2020 chaque jour de 16 heures à minuit, sur les secteurs suivants :
- dans la commune de Saint-Paul, secteur de Saint-Gilles-les-Bains rue du général De Gaulle et chemin Botard ; secteur de l’Hermitage-les-Bains avenue de Bourbon, mail de Rodrigues et chemin de la plage.

- dans la commune de l’Etang Salé, et plus particulièrement dans les secteurs de bassin Pirogue et du Gouffre, ainsi que la zone littorale, sur et aux abords de la plage ;

- dans la commune de Petite Île, et notamment dans la zone littorale, sur la plage et aux abords de la plage de la Grande Anse, incluant le parking du site ;

- dans la commune de Saint-Pierre et plus particulièrement le centre-ville et le secteur du « front de mer ».

Des cartographies présentent en annexe les zones concernées. Les infractions au présent arrêté seront constatées et réprimées.

Le préfet de La Réunion rappelle que la vente ou l’offre gratuite de boissons alcooliques à des mineurs est interdite. Les commerces et les débitants de boisson doivent être particulièrement vigilants pour veiller au respect de cette interdiction.

Les forces de l’ordre mobilisées sur les routes

Le préfet a demandé aux forces de l’ordre d’être particulièrement présentes sur les routes pendant cette période. Un plan de contrôle a été établi et tout véhicule sera immobilisé et saisi en cas de contraventions délictuelles.

Des comportements à adopter pour sa sécurité et celle des autres

Trop de vies sont brisées par ces comportements de conduite en état d’ébriété et irresponsable d’où la préconisation voire l’obligation de certaines mesures afin que les festivités de réussite au baccalauréat et les vacances soient réussies pour tous et que la route ne soit pas le début d’un drame ou la perte de la vie :
• inciter les conducteurs à désigner un « Sam » avant de sortir. Sam, c’est le conducteur qui s’engage à ne pas boire et à ramener ses proches après un moment festif. Idéalement les parents des bacheliers pourraient assurer le transport des jeunes en toute sécurité et de manière responsable.
• sensibiliser les familles et les amis à la nécessité de veiller à l’état d’alcoolémie de leurs proches et de ne pas laisser une personne qui a bu reprendre la route.
• prévoir le retour de soirée à l’avance pour éviter les risques sur la route (désignation d’un « Sam », taxi, bus …)

Des chiffres encore trop élevés

En 2020, ce sont 10 personnes qui ont perdu la vie sur les routes réunionnaises. 22 % des accidents de la route sont causés par un conducteur dont le taux d’alcool est supérieur à la réglementation en vigueur.

En 2019, 6 jeunes sont décédés sur nos routes (dont 3 liés à l’alcool) sur un total de 39, les 18-24 ans représentant 15 % des personnes tuées.

Pour rappel, en 2018, la période de fête post bac avait été endeuillée par la mort de 3 jeunes lors d’un accident de retour de soirée festive. Depuis, la seule survivante de l’accident, conductrice du véhicule, est handicapée et a été poursuivie en justice pour homicides involontaires aggravés par la consommation d’alcool et une conduite à vitesse excessive.

Pendant les vacances, entre les fêtes post-examens, les “happy hours” et les boîtes de nuit, “les jeunes permis” sont encore plus enclins à faire la fête et à consommer de l’alcool.


Adopter une attitude responsable reste le meilleur moyen d’éviter des drames.


 
 

Documents associés :