Contenu

Stop djihadisme

 

La radicalisation djihadiste est le résultat d’un processus graduel et non d’un basculement soudain. Elle dépend de cheminements personnels et il n’existe pas d’explication systématique à ces parcours.

Avec le développement des réseaux sociaux, ce processus s’est nettement accéléré et peut se dérouler en quelques mois. Il touche des Français de plus en plus jeunes, quels que soient leur origine, leur milieu social et leur lieu de vie. Pour prévenir la radicalisation et lutter contre le terrorisme, le Gouvernement a déployé et renforcé ses moyens aux plans juridique, financier et humain.

La radicalisation : un phénomène complexe, des profils multiples

Depuis 2014, près de 12 000 personnes ont été signalées aux autorités pour radicalisation, dont près de 5 700 au numéro vert mis en place par le Gouvernement. Aucun profil-type unique ne se dégage. Néanmoins, il est avéré que plus les personnes radicalisées sont jeunes, plus la proportion de femmes augmente.

Stop djihadisme : une stratégie globale au service de la lutte contre la radicalisation

Un nouveau dispositif inédit

Parce que tout peut basculer en quelques mois, le Gouvernement s’adresse aux jeunes et à leur entourage, en utilisant les mêmes canaux que les recruteurs : internet et les réseaux sociaux. Il leur propose, désormais, une expérience interactive à découvrir sur le web : #ToujoursLeChoix.

Il s’agit de rappeler à chacun qu’il est responsable de ses choix et qu’il est toujours temps de réagir, avant qu’il ne soit trop tard.

Sur toujourslechoix.fr, les internautes pourront choisir entre 2 vidéos qui présentent 2 jeunes, 2 histoires, 2 parcours de radicalisation, parmi la multiplicité de cas :

  • Emma, jeune fille radicalisée après avoir été séduite par un recruteur djihadiste qui la convainc de partir en Syrie ;
  • Mehdi, jeune homme tombé aux mains de recruteurs qui le manipulent durant des mois, jusqu’au pire.

Ces vidéos sont filmées en mode subjectif pour immerger pleinement le spectateur dans les situations auxquelles il peut être confronté. Elles sont interactives pour souligner l’impact de certaines décisions. À la fin de chaque scène, l’internaute doit faire un choix : aller plus loin dans la radicalisation ou arrêter le processus. Elles permettent d’accéder à des témoignages authentiques pour passer du monde virtuel à la réalité.

Le site internet stop-djihadisme.gouv.fr

Le site a été entièrement revu pour mieux répondre aux différentes questions que chacun peut se poser sur le sujet.

Les différentes rubriques sont conçues autour de 4 thèmes :

  • explication de la radicalisation ;
  • analyse de la menace terroriste djihadiste ;
  • action de l’État pour prévenir et lutter contre ces risques ;
  • moyens d’action et d’engagement citoyens.

En plus des divers outils pédagogiques, ce site met à disposition un formulaire pour signaler une situation préoccupante, obtenir des renseignements ou des conseils sur la conduite à tenir.

Des comptes Twitter et Facebook

@stopdjihadisme et facebook.com/Stopdjihadisme.FR/

Un numéro vert : 0 800 005 696

La plateforme téléphonique est un outil central du dispositif de prévention et de lutte contre la radicalisation. Elle permet à chacun de s’informer en cas de doute ou de question, d’être écouté, accompagné et de signaler une situation inquiétante pour éviter un drame. (Service et appel gratuits)