Alimentation et réglementation animale

Contenu

Varroa destructor, acarien des abeilles

 

VARROA DESTRUCTOR

Cet acarien parasite l’abeille adulte mais aussi les larves et les nymphes.
Les femelles se nourrissent del’hémolymphe de l’abeille. Elles survivent et se déplacent en s’accrochant aux abeilles ainsi qu’aux faux-bourdons. Ainsi, elles sont aisément transportées par les abeilles d’une colonie à l’autre.

Le Varroa, au sein d’une ruche, a différentes actions :

  • spoliatrice en ponctionnant l’hémolymphe des larves : diminution de la taille des jeunes abeilles,baisse de leur espérance de vie de près de 30%, réduction de la taille des glandes hypopharyngiennes des futures nourrices et diminution des défenses immunitaires des abeilles (taux de mortalité entre 40et 98%)
  • vectrice en transmettant de nombreux agents pathogènes dont des virus tel que le virus des ailes déformées, le virus du couvain sacciforme,…

DÉTECTER

Reconnaître les symptômes d’une colonie atteinte :

  • mortalité importante malgré des réserves de miel et de pollen
  • jeunes abeilles et faux bourdons déformés et sous-développés, en particulier avec des abdomens raccourcis et des malformations des ailes ;
  • couvain irrégulier, lacunaire ;
  • présence de Varroa dans le couvain ou sur les abeilles ;
  • autre maladie développée suite à l’affaiblissement de la colonie ;
  • développement lent de la colonie ;
  • faible production de miel ;
  • ruches désertées ;

SIGNALER

En cas d’apparition de ces symptômes, il FAUT contacter IMMEDIATEMENT

  • l’équipe technique du GDS (0692 95 76 27 ou 0692 87 57 23) et/ou
  • la DAAF via la préfecture (0262 40 77 77).


Consultez la fiche info apiculteur varroa destructor (format pdf - 247 ko - 06/05/2017)