Des actions coup de poing contre les trafics de stupéfiants

Mis à jour le 02/02/2024

Pour sécuriser les quartiers sensibles et lutter contre les trafics de stupéfiants, le Président de la République a demandé de nouvelles opérations « place nette ». Ainsi, depuis la mi-janvier, partout en France, des actions d’envergure des forces de sécurité ont lieu contre les trafics de drogues et l’insécurité.

Cette semaine, près de la moitié des effectifs locaux de police et gendarmerie, avec des renforts en unités de forces mobiles, se sont mobilisés pour mener 9 opérations d’ampleur à Saint-André, Saint-Benoît, Saint-Denis, Saint-Louis, Sainte-Marie, Saint-Paul et Saint-Pierre.

Orientées sur la lutte contre les trafics de stupéfiants, ces opérations ont permis aussi d’agir contre les rodéos urbains, les atteintes aux biens et aux personnes, ou encore l’insécurité routière.

Depuis le 26 janvier, sur le territoire de La Réunion, plus de 2 000 véhicules et près de 3 000 personnes ont été contrôlés. 14 personnes ont été interpellées et mises en garde à vue, dont 7 personnes déférées. 3 personnes ont été mises en détention provisoire et une a été condamnée à 3 ans de prison ferme. Ces opérations ont permis la saisie d’armes, de produits stupéfiants et d’argent en espèces.

Pour la sécurité des Réunionnaises et des Réunionnais, ces actions « place nette » permettent d’affaiblir les réseaux de trafics de drogues et de dissuader les consommateurs.


Télécharger le communiqué de presse PDF - 0,14 Mb - 02/02/2024