Le préfet de La Réunion condamne fermement les actes commis à l’encontre de la communauté tamoule

Mis à jour le 08/11/2023

Après la dégradation et les vols au sein du temple de Bois-Rouge constatés ce lundi, les dégradations commises sur des statues d’un oratoire Tamoul à Saint-Paul ce mardi, où une statue africaine et une statue de Ghandi ont été retrouvées décapitées, et suite aux tags effectués près de l’école primaire Jean Monet à Plateau Caillou, le préfet de La Réunion condamne fermement les faits commis ces derniers jours visant la communauté Tamoul.

Jérôme Filippini fait part de son indignation et de son soutien à l’ensemble de la communauté tamoule, rappelant que La Réunion est forte de son multiculturalisme et de son vivre ensemble et appelle chacun et chacune à préserver cette richesse, dans le respect des croyances individuelles.

Des enquêtes judiciaires sont diligentées et une surveillance renforcée des lieux de culte est mise en œuvre.


Télécharger le communiqué de presse PDF - 0,05 Mb - 08/11/2023