Contenu

Cyclone tropical intense Batsirai - Point de situation le 03.02.2022 à 18h00

 

Maintien de l’alerte rouge cyclonique cette nuit

Depuis hier soir, mercredi 2 février 2022 à 19h00, La Réunion est confrontée à un épisode cyclonique d’ampleur. Le déplacement lent de BATSIRAI, cumulé à un élargissement du phénomène engendre depuis quelques heures des conditions climatiques les plus dégradées qui soient depuis le début de l’épisode. Cette dégradation va se poursuivre dans la nuit.
L’alerte rouge cyclonique « Je me confine » reste donc pleinement en vigueur cette nuit. Chacun doit donc rester à l’abri et ne pas se déplacer.

Les équipes de terrain déployées sur le réseau routier ont confirmé l’impraticabilité et la dangerosité des voies de circulation du fait de la combinaison exceptionnelle de pluies intenses et de vents violents, notamment dans les territoires des Hauts, mais également, ce soir, sur le littoral. Les reconnaissances ont ainsi été interrompues en fin de journée.


La phase de sauvegarde envisagée à compter de 9h vendredi 04 février 2022

Sur la base de l’éloignement progressif du cyclone et des prévisions météorologiques, le préfet de La Réunion envisage de lever l’alerte ROUGE à 9h demain, vendredi 4 février 2022.

Dès lors, La Réunion serait placée en phase de sauvegarde cyclonique : « Je me tiens informé des consignes ». Au regard de l’évolution du système cyclonique, cette hypothèse sera confirmée ou reportée par voie de communiqué du préfet, demain vendredi 4 février 2022 aux alentours de 06H00 demain matin.

La fin de l’alerte rouge et le passage en phase de sauvegarde ne veulent pas dire retour à la normale. Des dangers importants persistent et le préfet appelle solennellement chacun au respect rigoureux des consignes de sécurité. Les services de secours et d’intervention devront dégager les routes, sécuriser les fils électriques, déblayer les accès, rétablir les réseaux téléphoniques et d’alimentation en eau potable.
La prudence restera donc de mise et les déplacements fortement déconseillés.

La cartographie de l’ouverture des axes routiers en fonction de leur viabilité sera présentée demain et actualisée au cours de la journée.

Les randonnées restent interdites. Les déplacements en montagne, sur le littoral et aux abords des cours d’eau restent dangereux.

Les établissements scolaires, les crèches et les accueils de mineurs, les installations sportives, les administrations resteront fermées.

Chacun est invité à rester à l’écoute des consignes officielles qui seront relayées dès demain matin par les radios et télévisions locales ainsi que les sites internet d’information. Comme depuis le début de l’épisode, une communication régulière informera de l’évolution des consignes.

Le préfet de La Réunion salue à nouveau l’esprit de responsabilité et le civisme exemplaires des Réunionnais. Malgré l’intensité et la violence des conditions climatiques, cette capacité de résilience collective a permis jusqu’à présent de préserver des vies humaines.

Enfin, il salue à nouveau l’engagement sans faille des équipes de terrain, des collectivités, associations, institutions, forces de sécurité et de secours qui veillent sur nous depuis plus de 24 heures.


Point de situation actualisé le mercredi 2 février 2022 à 18h :

  • Intervention des services de secours : 38 sollicitations ce qui reste une faible sollicitation au regard de la violence du phénomène ;
  • Axes routiers : aux fermetures déjà annoncées, s’ajoute celle des Rampes de la Montagne à Saint-Denis.
  • Coupures d’eau et perturbations des réseaux de télécommunication : maintien de la situation par rapport au point de situation de midi.
  • Perturbations des réseaux électriques : progression du nombre de foyers privés d’électricité qui s’établit ce soir à 57 000 foyers.
  • Grande vigilance en matière de crues et de montées des eaux : 7 cours d’eau placés en vigilance JAUNE mais leur passage en vigilance ORANGE est à prévoir dans les prochaines heures.
  • Centre d’hébergement d’urgence : 219 personnes accueillies dans les centres mis en place par les communes en lien avec les sous-préfectures.
  • Cellule d’information du public : 193 appels.

Cellule information du public : 09 70 80 90 40