Épidémie de dengue en cours à La Réunion

Contenu

DENGUE À LA RÉUNION : le nombre de cas reste stable 2e décès depuis le début de l’année La dengue demeure dangereuse : continuons à nous protéger !

 

Du 5 au 18 septembre, 13 cas de dengue ont été enregistrés, contre 10 pour la quinzaine précédente. Le nombre de cas reste toujours stable à un niveau bas, bien que le nombre de communes concernées par la dengue soit en hausse : 10 contre 4 sur la quinzaine précédente.

La préfecture, l’ARS et Santé publique France déplorent un nouveau décès avec un lien de causalité directe avec la dengue, le deuxième depuis le début de l’année.

À l’approche de l’été austral et de ses conditions météorologiques plus favorables à la prolifération des moustiques, les Réunionnais sont invités à maintenir leur protection contre les piqûres de moustiques pour éviter de contracter la dengue.

La campagne digitale « Des astuces pour une maison sans moustiques » est toujours en cours. Cette semaine, un focus est réalisé sur les déchets verts et les contenants à fleurs et à bouturage.


Situation de la dengue au 29 septembre 2022

(Données Santé Publique France Réunion, ARS)

Sur la période concernée, les cas sont répartis sur 10 communes :
• Saint-Paul
• Saint-Pierre
• Le Tampon
• Saint-Benoît
• Saint-Denis
• Étang-Salé
• Saint-Leu
• Saint-André
• Sainte-Suzanne
• Bras Panon


La campagne « Des astuces pour une maison sans moustiques » se poursuit

La campagne de communication « Profitons de l’hiver : des astuces pour une maison sans moustiques »
a pour objectif de transmettre des recommandations pour éliminer toutes les situations favorisant la prolifération des moustiques autour de chez soi.

FOCUS CETTE SEMAINE

Les déchets végétaux :
Certains déchets végétaux sont susceptibles de retenir suffisamment d’eau pour permettre le développement de larves de moustiques. Au cours de la journée, le moustique privilégie les zones ombragées et végétalisées. La taille des haies, l’élagage des arbres et arbustes ou le ramassage des débris végétaux peuvent contribuer à éloigner les moustiques mais n’empêchent pas leur reproduction.
Après le nettoyage de votre jardin, certains déchets verts accumulés peuvent se remplir d’eau (par exemple les feuilles de palmier). Pour éviter qu’ils deviennent des gîtes larvaires, il faut donc les vider et les jeter lors des collectes de déchets.

Recommandations :
✅ Éviter d’accumuler les déchets verts dans votre jardin qui deviendront des nids à moustiques ;
✅ Jeter vos déchets verts : les sortir la veille du jour de collecte des déchets verts
En dehors des jours de collecte, les déchets végétaux peuvent être apportés dans les déchetteries.

Le saviez-vous ?
Brûler les déchets végétaux est interdit et ne permet pas de se débarrasser des moustiques. De plus, la fumée produite peut être toxique et ne va pas les déranger très longtemps.

Les vases à fleurs et les pots à bouturage :
Les vases, les pots à bouturage et certains éléments décoratifs (bambous) constituent également un lieu de développement idéal pour le moustique vecteur de la dengue. Il est donc nécessaire de vider ou de changer l’eau de ces contenants régulièrement.

Recommandations :
✅ Changer l’eau des vases une à deux fois par semaine
✅ Mettre les boutures dans un pot de terre humide
✅ Vider ou nettoyer les pots à bouturage avant la remise en eau une à deux fois par semaine

Retrouvez la campagne et toutes les astuces « pour une maison sans moustiques » sur le site internet : cliquez ici