Contenu

Échouement du navire Tresta Star

 

À La suite de l’échouement du souteur Tresta star dans la nuit du 3 au 4 février, l’armateur du navire a désigné un premier « salvage master », conseil spécialisé en sauvetage du navire, qui est arrivé à La Réunion dès le vendredi 4 février après-midi avec une équipe de 11 personnes. Deux remorqueurs ont été également mobilisés afin d’apporter leur concours.

Une première inspection du navire a été réalisée samedi 5 février par le salvage master. Le navire a souffert : beaucoup de ses cales et compartiments sont remplis d’eau de mer et une brèche de 3 mètres de longueur est visible au niveau du compartiment machine.
Des traces de fuel ont également été repérées, correspondant à des résidus de cargaisons antérieures.

La priorité absolue est de nettoyer le navire. Un des remorqueurs mobilisés, le Vasileios, est arrivé aujourd’hui pour procéder à un sondage des approches du Tresta Star en vue d’organiser le pompage des cales dans les meilleurs délais.

Samedi, le préfet de La Réunion a mis en demeure l’armateur de retirer le navire et de prévenir toute atteinte à l’environnement. À la suite, les services de l’État ont institué un dialogue régulier avec le salvage master.
Ces échanges permettent de vérifier que les priorités environnementales sont bien prises en compte et que tous les moyens sont mis en œuvre par l’armateur. Une inspection à bord sera menée tout prochainement.

Parallèlement à l’enquête judiciaire confiée à la gendarmerie maritime, le bureau enquête après accident du ministère de la mer a dépêché un inspecteur pour étudier les circonstances qui ont conduit à cet accident.
Cet inspecteur est à La Réunion depuis dimanche matin et a immédiatement débuté ses investigations.

2022 02 07 cp echouement navire tresta star (format pdf - 30 ko - 07/02/2022)