Agriculture et forêt

Contenu

INFLUENZA AVIAIRE à La Réunion Mesures prises pour empêcher la diffusion du virus

 

Le 30 septembre 2022, les services de l’État ont été informés d’une suspicion d’influenza aviaire sur quatre basses-cours de volailles détenues à titre familial situées dans les hauts de Saint-Paul à La Réunion. Des mesures préventives ont été immédiatement mises place sur ces sites. Suite à la confirmation de la positivité au virus influenza aviaire H5N1 (IAHP), des mesures visant à l’éradication du risque ont été déployées sur-le-champ dont l’euthanasie des volailles et canards détenus dans les 4 sites concernés.

 

Dans ce contexte, une zone réglementée composée d’une zone de protection de 3 kms et une zone de surveillance de 10 Kms ont été déterminées par arrêté préfectoral publié ce jour.

Au sein de cette zone réglementée des prescriptions ayant pour but d’empêcher la diffusion du virus sont prévues dont notamment :
• Des obligations déclaratives pour les professionnels et les particuliers détenteurs de volailles ;
• Des visites vétérinaires sur les lieux de détention de volailles à la demande de la DAAF de La Réunion pour contrôler l’état sanitaire des animaux ;
• L’obligation de déclarer immédiatement à la DAAF de La Réunion toute apparition, sur les volailles, de signes cliniques évocateurs d’influenza aviaire ou toute augmentation de la mortalité ainsi que toute baisse importante dans les données de production ;
• La mise en œuvre de mesures de biosécurité : des informations sur la biosécurité à destination de professionnels et des particuliers détenteurs sont disponibles sur le site internet du ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire :
https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers ;
• Des préconisations pour éviter dans la mesure du possible, les rassemblements de personnes élevant, détenant ou en contact avec des volailles ou autres oiseaux,
• L’interdiction des rassemblements d’oiseaux et notamment les volailles vivantes dans les foires, marchés, les expositions et les gallodromes (lieux de combats de coqs),
• L’interdiction de lâcher de gibier à plumes.

Le Préfet de La Réunion appelle chacune et chacun, professionnel ou détenteur à titre familial ou personnel, à la plus grande vigilance et, au sein de la zone réglementée, au respect strict des prescriptions face à ce risque pouvant avoir des conséquences économiques et sanitaires animales très importantes.
Le non-respect des prescriptions de l’arrêté préfectoral est pénalement punissable et chaque cas d’infraction signalé aux services de l’État, ou constaté par eux, sera systématiquement poursuivi.
Toute suspicion, dont des mortalités anormales, doivent être systématiquement signalées à la DAAF de La Réunion (alimentation.daaf974@agriculture.gouv.fr).