Le préfet de La Réunion condamne fermement les multiples inscriptions à caractère antisémite constatées ces derniers jours

Mis à jour le 13/12/2023

Depuis plusieurs jours, des inscriptions à caractère antisémite ont été constatées : à Saint-Denis ce 2 décembre avec des tags découverts sur le mur d’un particulier et sur la porte d’un conteneur de chantier, à Sainte-Marie jeudi 30 novembre sur des panneaux routiers et enseignes d’entreprises, sur un panneau publicitaire de Sainte-Clotilde le 24 novembre, sur des murs d’immeubles au Port le 9 novembre, ou encore le 30 octobre sur l’enceinte du centre communal d’action sociale de Saint-André.

Le préfet condamne fermement ces actes, rappelant que l'ouverture et la tolérance sont le ciment du vivre-ensemble à La Réunion.

Les forces de police et de gendarmerie mettent tout en œuvre pour retrouver les auteurs de ces faits afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice. Ils encourent jusqu’à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

L’antisémitisme et toutes les autres formes de haine n’ont pas leur place dans notre République.